L'objectif américain est de faire passer la République islamique d'Iran pour «incompétente» (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que « l'objectif le plus important des États-Unis en imposant des sanctions et des pressions économiques à l'Iran est de séparer le peuple de l’Ordre et de faire passer le système pour inefficace et illégitime »

S’exprimant devant les députés, ce dimanche 5 juillet au Parlement iranien, le très haut diplomate, Mohammad Javad Zarif, a déclaré : «Pour atteindre leurs objectifs, les Etats-Unis poursuit une politique consistant à faire pression sur les amis de la République islamique d'Iran, manière de viser les intérêts de l'Iran dans la région. »

Brossant un tableau détaillé sur la stratégie américaine contre la République islamique d'Iran, le Chef de la diplomatie a déclaré : « La stratégie américaine après la présentation de l’Iran comme une menace sécuritaire est l’obtention d’un consensus contre l'Iran. Toujours à cette fin, au cours des deux dernières années et demie, quatre sessions extraordinaires du Conseil de sécurité ont été convoquées pour faire pression sur l'Iran. »

«Mais dans toutes ces réunions, les États-Unis ont été isolés, parce que dans toutes ces réunions, les membres du Conseil de sécurité ont souligné que les États-Unis appliquent la mauvaise politique», soutient Mohammad Javad Zarif devant les élus.

« Les Etats-Unis tentent d'imposer des conditions intéressées à l’Iran par le biais de la guerre et le terrorisme économiques », a-t-il encore prévenu avant d’indiquer que les plans américains étaient axés sur des mesures économiques coercitives, en un mot le terrorisme économique. »

S’agissant du plan de coopération global de 25 ans entre l'Iran et la Chine, Javad Zarif a déclaré qu'il n'y avait aucune dissimulation sur l'accord et qu’une fois conclu, il serait officiellement annoncé.

S’attardant sur le fait que l’Iran a eu le plus de contacts avec sess voisins au cours des sept dernières années », le très haut diplomate a conclu : « Aujourd'hui, nous avons les meilleures relations avec la Turquie, la Russie, l'Afghanistan, l'Azerbaïdjan, l'Irak, le Pakistan et avec certains de nos voisins du sud qui souhaitaient de bonnes relations avec l'Iran. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 13 =