6 juil. 2020 à 22:26
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83846736
0 Persons
Le jour de l'indépendance des USA devient un jour de honte pour les dirigeants US

Téhéran (IRNA)- Ali Baqeri Kani, secrétaire du siège du pouvoir judiciaire iranien pour les droits de l'homme, a déclaré que l'incendie du drapeau américain par ses citoyens avait transformé le jour de l'indépendance de ce pays en un jour de honte pour les dirigeants américains et la souveraineté américaine.

Baqeri-Kani a déclaré que les informations rapportées par les médias occidentaux montrent que les manifestants américains ont incendié le drapeau américain pour manifester leur opposition au discours de Trump à l'occasion du jour de l'indépendance.

Ils ont appelé à détruire tous les symboles de l'esclavage et du racisme aux États-Unis, a-t-il ajouté.

Aujourd'hui, plus que jamais, le monde fait l'éloge de l'intelligence stratégique de la nation iranienne pour s'opposer à l'intimidation du régime américain qui se cristallise dans le slogan « Down with US ». Il a noté que le drapeau américain est désormais connu aux États-Unis comme symbole de l'esclavage, du racisme et de l'arrogance.

Le tollé des Américains qui protestaient contre les dirigeants de Washington à la Maison Blanche et le Congrès américain à l'occasion du Jour de l'Indépendance a encore indiqué l'écart entre les dirigeants américains et le peuple.

Il a également révélé la revendication infondée de la démocratie libérale dans la création de la société humaine.

Plus tôt, le ministère iranien des Affaires étrangères dans un message a déclaré que l'habitude de longue date de piller les richesses des autres nations et la coercition ont incité les dirigeants américains à ne pas reconnaître la liberté des autres.

Ces derniers jours, des Américains sont descendus dans les rues pour protester contre la mort de George Floyd - un homme noir qui n'était pas armé et a été assassiné par la police américaine en lui faisant pression sur la gorge jusqu'à ce qu'il s'étouffe.

Mardi dernier, quelque 240 membres du parlement iranien ont publié une déclaration condamnant le terrorisme racial de la police américaine contre le peuple américain. «Une fois de plus, le terrorisme racial de la police américaine contre le noir sans défense tire le rideau de la nature inhumaine du régime américain. George Floyd n'était que l'une des centaines d'Afro-Américains tués brutalement chaque année par la police américaine», indique le communiqué.

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 7 =