14 juil. 2020 à 17:40
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83855740
0 Persons
L'Iran dénonce les accusations du secrétaire général du CCG

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a appelé le secrétaire général du Conseil de coopération du golfe Persique Nayef Al-Hajraf à se concentrer sur l'élimination de la crise au Yémen au lieu de porter de fausses accusations contre l'Iran.

En réaction aux fausses accusations d'Al-Hajraf à propos du Yémen, Mousavi a déclaré: «Au lieu de porter des accusations et des réclamations contre la République islamique d'Iran, je conseille au nouveau Secrétaire général de se concentrer sur la saisie de l'attaque des agresseurs contre les femmes et les enfants yéménites et de résoudre la crise par le biais de pourparlers yéménites et yéménites».

«Contrairement à la demande des nations arabes et des pays islamiques régionaux, certains des membres du Conseil de coopération du golfe Persique sont restés silencieux face aux menaces des États-Unis et du régime sioniste ainsi qu'aux bombardements du peuple yéménite et au blocus de la pays, qui a cessé d'importer du carburant, des denrées alimentaires et des médicaments.»

Mousavi a ajouté que la position des Saoudiens envers le gouvernement démissionnaire d'Abdrabbuh Mansur Hadi et la décision du Secrétaire général de l'ONU de mettre fin à la guerre au Yémen prouvent le comportement hypocrite de l'Arabie saoudite.

Les Saoudiens continuent de bombarder le Yémen et soulignent l'importance de résoudre la crise dans ce pays par des mesures militaires, a-t-il dit, mais ils essaient de distraire le monde de leur agression en portant des accusations non fondées contre d'autres pays.

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite souligne son prétendu et faux cessez-le-feu dans le pays alors qu'elle continue d'attaquer des civils yéménites. Jusqu'à présent, la communauté internationale n'a fait aucune tentative pour arrêter la guerre contre le Yémen; une question qui a attiré les critiques du gouvernement yéménite du salut national.

Martin Griffiths, l'envoyé spécial des Nations Unies au Yémen, a adopté une position pro-saoudienne et n'a pas réellement joué un rôle constructif dans la fin de la guerre dans le pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 11 =