20 juil. 2020 à 17:53
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83863440
0 Persons
L'Iran salue les élections législatives réussies en Syrie, espère la paix et la stabilité

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a salué le succès des élections législatives en Syrie, exprimant l'espoir que le vote ouvrirait la voie à la promotion de la paix et de la stabilité dans le pays ravagé par la guerre.

«Ces élections se déroulent dans les conditions que le peuple syrien a beaucoup souffert en raison des affrontements et des destructions causés par les mesures des groupes terroristes, la présence de forces d'occupation étrangères et les sanctions cruelles et unilatérales [américaines]», a déclaré lundi Abbas Mousavi.

Le porte-parole iranien a exprimé l'espoir que les élections parlementaires en Syrie constitueraient un «pas positif» vers la paix et la stabilité et la promotion de pourparlers politiques intra-syriens visant à alléger les souffrances du peuple du pays.

Dimanche, les Syriens se sont rendus aux urnes pour élire un nouveau parlement et mettre derrière eux d'âpres années de guerre, alors même que le pays s'efforce de libérer des territoires toujours contrôlés par des militants soutenus par l'étranger.

«Aujourd'hui, c'est une victoire politique qui s'ajoute aux victoires militaires», a déclaré le nouveau Premier ministre syrien Hussein Arnous.

Le ministre de l'Information, Imad Sarah, a également déclaré aux journalistes après le vote que l'élection «met l'accent sur la cohésion de la patrie syrienne, qu'après neuf ans de guerre, la Syrie ne s'agenouillera pas».

Le parti Baas du président Bashar al-Assad et ses alliés devraient remporter la plupart des 250 sièges du parlement lors du troisième scrutin organisé en Syrie depuis que le militantisme parrainé par l'étranger a éclaté en mars 2011. Les deux précédents scrutins ont eu lieu en mai 2012 et avril 2016 respectivement.

Les élections, deux fois reportées d'avril en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus, surviennent des semaines après que les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions économiques à la Syrie en vertu de la soi-disant loi César.

Lors du dernier vote législatif de 2016, le parti Baas et ses alliés ont remporté 200 sièges au Parlement.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 11 =