L'Iran poursuivra légalement l'acte américain contre son vol à destination de Beyrouth

Téhéran (IRNA)- L'Iran a condamné le harcèlement de son avion de passagers à destination de Beyrouth par deux avions de combat américains au-dessus de l'espace aérien syrien, promettant de porter plainte pour acte illégal auprès de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Dans un communiqué publié vendredi, l’Organisation de l’aviation civile iranienne a déclaré qu’elle poursuivrait sérieusement le harcèlement des avions de combat américains contre le vol 1151 de Mahan Air au-dessus de l’espace aérien syrien, jeudi 24 juillet.

L'organisation iranienne a exhorté l'OACI à réagir immédiatement à cette décision, qui est «une violation flagrante du droit international et des normes et règlements de l'aviation».

La vice-présidente iranienne aux affaires juridiques, Laya Joneidi, a également déclaré vendredi que le harcèlement d'un avion de passagers dans un pays tiers était une violation flagrante de la sécurité aérienne, une violation de la liberté de l'air pour les vols civils et contredit l'article 3 et Article 44 de la Convention de Chicago ainsi que de la Convention de Montréal de 1971.

Joneidi a déclaré que le gouvernement américain était responsable des manœuvres dangereuses des avions de combat, et que l’Iran pouvait légalement poursuivre la question devant le Conseil de l’OACI et la Cour internationale de justice.

Le ministre iranien des routes et du développement urbain, Mohammad Eslami, a décrit la piraterie aérienne américaine comme un «acte de terrorisme», exhortant la communauté internationale à condamner cette initiative «toxique».

«Notre avion de passagers se déplaçait sur la route et le couloir des vols commerciaux internationaux, et le mouvement menaçant des avions de combat américains était illégal et inhumain», a-t-il ajouté.

Il a également appelé les gouvernements du Liban et de Syrie à porter plainte contre Washington auprès de l'Organisation de l'aviation civile internationale.

«L'OACI devrait également publier une déclaration contre cette initiative inhumaine des États-Unis», a déclaré le ministre iranien.

Jeudi soir, des avions de combat américains opérant illégalement en Syrie ont effectué des manœuvres agressives et «dangereuses» à proximité du vol de Mahan Air dans un acte de piraterie aérienne.

Le vol 1152 de Mahan Air avait décollé de Téhéran et se dirigeait vers la capitale libanaise lorsque l’incident s’est produit au-dessus de la région extrêmement stratégique de la Syrie al-Tanf.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 7 =