Iran/USA : le gouvernement Rohani somme Washington de mettre fin à son comportement «inhabituel et illégal»

Téhéran (IRNA)-Le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabï, a averti mardi les responsables américains de mettre fin à leurs comportements inhabituels et illégaux avant qu'il ne soit trop tard : «Ils doivent être sûrs que la République islamique d’Iran ne sera pas un spectateur face à ces provocations», a-t-il prévenu.

Touché par le coronavirus, le porte-parole du gouvernement Rohani, Ali Rabï, qui a répondu par écrit aux questions des journalistes cette semaine a déclaré à propos du harcèlement de l'avion de ligne iranien de la compagnie Mahan Air par des avions de chasse américains dans le ciel syrien dixit : « Notre priorité est de faire en sorte que de tels incidents ne se reproduisent plus. Il s’agit d’un exemple de terreur contre les gens lambda. Un rapport détaillé et une plainte concernant cet incident ont été remis à l'OACI (L’Organisation de l'aviation civile internationale) et en même temps, nous envisageons toutes les autres options juridiques. »

Interrogé sur les fanfaronnades du secrétaire d'État américain, selon lesquelles seul le recours à la force contre l'Iran fonctionnerait, le porte-parole du gouvernement a déclaré : «Le gouvernement américain a perdu depuis longtemps l'ouïe et la vue et il est sourd aux appels des experts et des commentateurs américains. Ils sont déconnectés des réalités de l'Iran. »

Interrogé sur la libération des avoirs bloqués de l'Iran en Corée du Sud et les dernières mesures à cet égard, le porte-parole du gouvernement a déclaré : « On s’attend à ce que la Corée du Sud reconsidère ses pratiques illégales. »

« On s’attend à ce que Séoul facilite le commerce d'articles humanitaires vers l’Iran. Nous espérons qu’il accélérera la mise en œuvre d'autres solutions négociées afin que le peuple iranien puisse surmonter les problèmes économiques et de santé causés par la pandémie du coronavirus, en accédant à ses ressources financières, et cela dans les plus brefs délais », a-t-il insisté.  

Interrogé sur la récente lettre du Président Rohani à son homologie russe, Vladimir Poutine et à la question de savoir « à quel point les pourparlers Zarif-Poutine ont été fructueux », M.Rabï, a ajouté : « L'Iran et la Russie ont de nombreux intérêts et préoccupations communs qui doivent être traités par une communication continue entre les autorités des deux pays. »

« Quant à la lettre du Président, elle s'inscrivait également dans la continuité de la coordination entre les deux parties sur des questions d’intérêts communs et sur l'avenir de la coopération Téhéran-Moscou », a-t-il conclu

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 8 =