31 juil. 2020 à 16:46
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83891571
0 Persons

Tags

Le Leader qualifie de « crime grave » les sanctions américaines

Téhéran (IRNA)- Les sanctions sont un crime contre une nation; même si cela semble être contre le système, c'est en effet contre la nation tout entière a déclaré le leader dans un discours télévisé vendredi à l'occasion de l'Aïd al-Adha.

L'ayatollah Khamenei a déclaré que les ennemis de la République islamique cherchaient à atteindre des objectifs à court, moyen et long terme en imposant des sanctions contre la nation iranienne.

À court terme, ils cherchent à imposer tellement de pression que la nation se lasse, s'épuise et s'inquiète, à tel point qu'ils s'opposent au système, a-t-il déclaré.

Leur objectif à moyen terme, a-t-il dit, est d’empêcher le développement du pays par des sanctions. «Ils cherchent principalement à empêcher le développement scientifique du pays», a-t-il dit, citant l’assassinat de scientifiques nucléaires iraniens comme un exemple des efforts de l’ennemi pour entraver le progrès scientifique du pays.

Les ennemis cherchent également à atteindre un objectif collatéral, qui est de couper les liens de la République islamique avec les forces de résistance de la région, a noté l’ayatollah Khamenei. «C’est parce qu’ils savent que la République islamique continuera de les aider autant que possible.»

Il a poursuivi en soulignant qu'orchestré avec cette vague de sanctions, les ennemis se sont simultanément engagés dans des efforts pour déformer les faits dans pour ternir la vérité, une fois que cette tendance à la distorsion et à la falsification sera vaincue, les sanctions échoueront elles aussi car il s'agit d'une bataille de volontés.

L'ayatollah a en outre déclaré que les résultats négatifs des sanctions pourraient certainement être guéris, mais que le remède à ces sanctions n'est pas de se retirer de la lutte contre les États-Unis, mais plutôt de s'appuyer uniquement sur le potentiel et les capacités nationales.

Soulignant le besoin de l'Iran de développer sa propre énergie nucléaire, il a déclaré que l'énergie atomique était sans aucun doute un besoin pour l'avenir de l'Iran, car la nation aura besoin de 30 000 mégawatts d'électricité dans quelques années.

L'ayatollah Khamenei a souligné que le système au pouvoir américain cherche à atteindre des objectifs «vitaux» plus larges au-delà de ce que le président sortant cherche à gagner des pourparlers avec l'Iran.

«Ils disent que vous devriez abandonner votre équipement défensif, votre puissance régionale et nationale. Aucun homme d’honneur soucieux de défendre les intérêts du pays ne céderait à de telles exigences. C’est pourquoi je m’oppose à la négociation; de plus, nous sommes en pourparlers avec le monde entier, à l'exception des États-Unis et du faux régime sioniste, et cela ne pose aucun problème », a-t-il ajouté.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 3 =