Les raisons du rejet par les membres du Conseil de sécurité de l'ONU du projet de résolution américain contre l'Iran

Téhéran (IRNA)- Les membres permanents et non permanents du Conseil de sécurité de l'ONU ont estimé que le soutien à l'accord nucléaire et le rejet de l'action illégale des États-Unis sont les principales raisons du rejet du projet de résolution américain contre l'Iran.

Les Etats-Unis ont subi un échec misérable vendredi au Conseil de sécurité de l'ONU dans sa tentative de prolonger l'embargo sur les armes contre l'Iran, qui expire en octobre.

La Russie et la Chine se sont opposées au projet de résolution des États-Unis, tandis que la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et huit autres membres se sont abstenus de voter. Les États-Unis et la République dominicaine sont les seuls pays parmi les 15 membres du Conseil à avoir voté en faveur du projet de résolution.

Il est à noter que l'embargo sur les armes imposé à l'Iran conformément à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'accord nucléaire de 2015 prend fin en octobre.

Et le représentant de la Russie aux Nations Unies a déclaré dans un communiqué: La proposition des États-Unis est un renversement explicite de l'annexe B de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le représentant chinois au Conseil de sécurité a confirmé dans son tweet que toute tentative visant à atteindre des objectifs spéciaux au détriment des intérêts d'autres membres de la communauté internationale aboutirait à une impasse.

Le représentant de la Chine auprès des Nations Unies a ajouté que les États-Unis n'avaient le droit de prendre aucune mesure dans le cadre de l'accord sur le nucléaire, y compris la restauration du mécanisme de déclenchement, car ils ne sont plus partie à l'accord nucléaire de 2015 et Pékin s'y oppose.

Le représentant de la Belgique auprès de l’Organisation des Nations Unies, Philippe Kridelka, a déclaré que son pays était déterminé à mettre pleinement en œuvre l’accord nucléaire et que sa préservation reposait sur ses priorités, et qu’il soutenait les efforts des trois pays européens pour résoudre la question du programme nucléaire iranien dans le cadre du mécanisme de règlement des différends.

Et le représentant britannique au Conseil de sécurité de l'ONU a déclaré: la Grande-Bretagne s'est opposée à la résolution et a voté contre parce qu'elle manquait dès le départ de soutien.

Le représentant de la France auprès des Nations Unies a déclaré: Cette décision n’a pas contribué à réduire la tension résultant de la levée de l’embargo sur les armes et il est peu probable qu’elle affecte la situation dans la région. Nous avons vu qu'il n'avait pas le soutien du Conseil de sécurité de l'ONU et ne comptait pas sur les moyens pour obtenir un consensus à ce sujet.

Le représentant allemand au Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé qu'il avait voté contre le projet de résolution américain car il n'aidait pas à atténuer efficacement les inquiétudes dans la région de l'Asie occidentale et n'avait aucun effet sur l'amélioration de la sécurité et de la paix dans cette région

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =