La propagande bon marché ne détourne pas de l'échec américain à l'ONU (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, se moque des allégations selon lesquelles les États-Unis ont saisi quatre pétroliers iraniens à destination du Venezuela, précisant que malgré les rumeurs, l'acte de piraterie américain n'a jamais impliqué de navires iraniens.

Les Pirates des Caraïbes «ont leurs propres juges et tribunaux maintenant», a tweeté Zarif samedi, se moquant apparemment du jugement qui sous-tend les rumeurs et les tentatives de représenter l’Iran en tant que pays propriétaire des navires.

«Malheureusement pour eux, le butin volé n'était pas celui de l'Iran. Le carburant a été vendu F.O.B. Golfe Persique », a-t-il ajouté. GOUSSET. signifie fret à bord, une expression maritime qui, lorsqu'elle est utilisée avec le nom d'un lieu réel, indique quelle partie porte réellement la responsabilité d'une cargaison maritime donnée.

«Le navire et le drapeau ne nous appartenaient pas non plus», a rappelé Zarif.

Le Wall Street Journal avait cité jeudi des responsables américains disant que le gouvernement américain avait pour la première fois saisi des navires qui auraient transporté de l'essence iranienne vers le Venezuela. Il a déclaré que les États-Unis avaient récemment saisi quatre navires, appelés Luna, Pandi, Bering et Bella, en haute mer et qu'ils étaient transférés à Houston, au Texas.

«La propagande creuse et bon marché ne détourne pas de l'échec misérable de la faute professionnelle diplomatique des États-Unis à l'ONU», a noté le haut diplomate.

Ces remarques faisaient écho à celles du président Hassan Rohani plus tôt, dans lesquelles le directeur général a déclaré qu'en fabriquant de tels rapports, les États-Unis tentaient de détourner l'attention d'une défaite historique qu'ils ont subie vendredi au Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran.

Dans l’épisode, 13 des 15 membres du Conseil de sécurité ont annulé une résolution transmise par Washington qui visait à empêcher la levée légale d’un embargo sur les armes contre l’Iran qui devrait expirer en octobre.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha