1 sept. 2020 à 09:44
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84022609
0 Persons

Tags

Le ministre autrichien des AE: Le JCPOA est l'accord diplomatique le plus efficace

Londres (IRNA) - Le ministre autrichien des Affaires étrangères Alexander Schallenberg, lors d'une rencontre avec le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi à Vienne, a qualifié le JCPOA d'accord diplomatique le plus efficace et a souligné la nécessité de le préserver.

Le ministre autrichien des Affaires étrangères a appelé toutes les parties participant au JCPOA à s'acquitter de leurs obligations au titre de cet accord.

Schallenberg a ajouté: "L'Autriche, en tant que lieu des négociations du JCPOA et lieu de la signature de cet accord en 2015, restera attachée à cet accord et, avec l'aide de partenaires européens, travaillera dur pour aider à rétablir la confiance au Moyen-Orient."

D'après une déclaration confiée par le ministère autrichien des Affaires étrangères au bureau de l'IRNA à Londres, le chef de la diplomatie autrichienne a également précisé que Vienne se félicite de l'accord de l'Iran avec l'Agence internationale de l'énergie atomique. La déclaration a également appelé l'Iran à continuer de travailler en étroite collaboration avec l'AIEA.

Le ministre autrichien des Affaires étrangères a rencontré le vice-ministère iranien des Affaires étrangères à la veille de la réunion de la Commission mixte du JCPOA, qui se tient aujourd'hui le 1e septembre au niveau des vice-ministres iraniens des Affaires étrangères et du Groupe 4+1 à Vienne.

Abbas Araghchi est arrivé lundi matin dans la capitale autrichienne et a eu des entretiens bilatéraux avec d'autres délégations. Il doit également rencontrer Rafael Grossi, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, après avoir assisté à une réunion du JCPOA.

L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se sont mis d'accord mercredi dernier à l'issue de la visite du directeur général de l'AIEA à Téhéran pour renforcer encore plus leur coopération et instaurer une confiance mutuelle afin de faciliter la pleine mise en œuvre de l'Accord de garanties généralisées (AGG) et du Protocole additionnel.

À l'issue de consultations bilatérales intensives, l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique sont convenus de bonne foi de résoudre les problèmes identifiés par l'AIEA concernant la mise en œuvre des garanties. À cet égard, l'Iran donne volontairement accès aux deux sites identifiés par l'Agence et facilitera les enquêtes de l'AIEA pour résoudre ces problèmes.

Tout en saluant la décision de l'Iran, les parties européennes, membres du JCPOA, l'ont considérée comme une étape positive vers le maintien et la poursuite de cet accord.

L'Autriche, quant à elle, en tant qu'hôte du JCPOA, estime qu'elle a une responsabilité distincte de sauvegarder l'accord.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 9 =