Embargo sur les armes forcé par Trump contre l’Iran : Les documents avancés n’ont « aucune base légale »

Téhéran (IRNA)- « Les documents avancés par Donald Trump, pour un retour des sanctions sur les armes contre l'Iran n'ont aucune base légale », a réitéré lundi le chef du bureau du Président Rohani, Mahmoud Vaezi.

Mahmoud Vaezi, s’exprimant devant les journalistes en marge d'une réunion du cabinet mercredi au sujet des actions unilatérales américaines au Conseil de sécurité visant à forcer le retour d’un embargo illégal sur les armes contre l'Iran, a déclaré : "Cette question peut être examinée sous plusieurs angles juridiques, politiques et internationaux, dont le premier aspect est juridique."

Il a poursuivi : "Toute action au Conseil de sécurité ou aux sein des institutions et organes internationaux doit avoir une base légale. Ce que les juristes iraniens, européens et de tous les pays du monde voir les Etats-Unis reconnaissent, c’est que l’actuelle administration américaine, pour faire avancer son plan (anti-iranien) au Conseil de sécurité, se réfère à des documents qui ne sont point appuyés et n'ont aucune base légale."

Mahmoud Vaezi a souligné : "Trump fait référence au Plan global d'action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC) et à la résolution 2231 (qui l'endosse), dont non seulement il s'est retiré début 2018, mais encore il a entravé les activités d'autres pays cosignataires qui travaillaient avec l'Iran dans le cadre du Pacte multilatéral." 

"Par conséquent, l'action américaine n'a aucun fondement juridique", tranche le chef du bureau présidentiel. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 1 =