Caricatures islamophobes : le Pakistan promet de poursuivre l'affaire auprès des organisations internationales

Téhéran (IRNA)-Le président du Parlement pakistanais, Assad Kaïsser, dénonçant la republication "odieuse et ignoble" des caricatures islamophobes par l'hebdomadaire satirique français, Charlie Hebdo, qui représentent une insulte contre l'esprit saint du noble prophète de l'Islam a déclaré : " Le monde doit se lever contre l'islamophobie, et nous poursuivrons Charlie Hebdo auprès des instances internationales."

"Assad Kaïsser a déclaré que le Saint Prophète de l'Islam, Muhammad, le Messager élu des Messagers, est une bénédiction pour le monde entier et que la foi des musulmans sans amour ni affection pour le Prophète de la Miséricorde (Paix sur lui et sur sa descendance) reste imparfaite"; peut-on lire dans une déclaration émise mardi 8 septembre par le bureau du Président de l'Assemblée nationale du Pakistan.

"L'acte insultant du magazine français est considéré comme un geste ignoble par les musulmans et digne de condamnation ", a-t-il déclaré lors d'un entretien avec le ministre pakistanais des Affaires religieuses, Noorulhaq Qaderi.

Le président du parlement pakistanais a appelé les institutions internationales, y compris les Nations Unies et l'Organisation de la coopération islamique (OCI), à agir pour mettre fin aux gestes abjects qui blessent les sentiments des musulmans.

"Le parlement pakistanais condamnant les actes islamophobes et les insultes contre les valeurs sacrées des musulmans dans le monde a toujours appelé les milieux et les instances internationales à en donner l'écho. Il ne permettra jamais que des actions telles que le geste insultant de Charlie Hebdo continuent de faire preuve d'un manque de respect pour les Musulmans et leurs croyances", tranche le chef de l'organe du pouvoir législatif fédéral pakistanais avant de conclure que tout acte islamophobe est voué à l'échec. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 8 =