8 sept. 2020 à 21:11
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84032046
0 Persons
Pour surmonter les conspirations, les relations amicales irano-turques se renforcent (Rohani)

Téhéran (IRNA) - Le président Hassan Rohani, s'exprimant à l'occasion de la sixième réunion du Conseil suprême de la coopération stratégique irano-russe, a déclaré que les frontières des deux voisins ont toujours été celles de la paix et de l'amitié avant d'ajouter : "l'Iran et la Turquie, en tant que deux grandes puissances régionales, ont toujours été exposés à l'inimitié et à la haine. Pour eux il n'y a pas d'autre moyen que de renforcer les relations amicales pour surmonter les conspirations."

Selon l'IRNA, Hassan Rohani s'adressant mardi 8 septembre à son homologue turc, à l'occasion de la sixième réunion du Conseil suprême pour la coopération stratégique irano-turque : "Je suis très heureux qu'aujourd'hui nous ayons, à nouveau, l'occasion de discuter avec vous et vos collègues du processus de coopération bilatérale et je remercie le Dieu Tout-puissant."

Hassan Rohani exprimant via la visioconférence ses sincères condoléances et sa compassion avec les familles des victimes de la maladie mortelle du Coronavirus, en Turquie, a émis l'espoir de voir la crise sanitaire être vaincue le plus tôt possible. 

"Les relations irano-turques ont reposé sur des bases très solides tout au long de l'histoire, et les événements amers et inopportuns n'ont jamais pu nuire aux relations entre les deux pays frères et amis. Ces ont toujours été fondées sur le principe de bon voisinage, des valeurs culturelles communes et le respect mutuel. En outre, les deux pays ont toujours prêté attention aux intérêts communs, à la stabilité, à la sécurité et à la paix dans la région", a poursuivi Hassan Rohani. 

"Heureusement, les frontières des deux pays ont toujours été celles de la paix et de l'amitié, et les deux gouvernements, en particulier au cours des sept dernières années, ont essayé de développer des relations bilatérales et de mener une bonne coopération régionale et internationale", a encore déclaré le Président Rohani. 

S'attardant sur le fait que les deux pays se trouvent dans une région ultra sensible du Moyen-Orient, Hassan Rohani a poursuivi : "L'Iran et la Turquie sont deux grandes puissances dans la région, et il y a toujours eu des animosités et des rancunes contre les deux pays, qui existent encore aujourd'hui. Il n'y a d'autre moyen que de renforcer les relations amicales entre les deux pays pour surmonter ces conspirations."

Le Président a exprimé l’espoir que leur réunion conjointe d’aujourd’hui et les accords à venir seront "fructueux et constructifs" pour les relations bilatérales.

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 13 =