Rapport du Conseil des droits de l'homme sur la situation au Yémen : Téhéran réagit

Téhéran (IRNA)-Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Saïd Khatilbzadeh, réagissant à un rapport publié par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies sur la situation au Yémen, a déclaré : « Placer l’Iran sur la liste des fournisseurs d'armes à la coalition d’agression intervenant au Yémen, est un geste basé sur des allégations complètement fausses. »

Selon le service de presse ministère iranien des A.E., le diplomate iranien réagissant jeudi soir à un rapport publié par le Conseil des droits de l'homme de l’ONU sur la situation yéménite, a déclaré: « Bien que dans ce rapport le nom de l'Iran ne soit mentionné qu'une seule fois, mais ce rapport ignorant le rôle central et l'assistance sans faille la République islamique d'Iran en faveur d’une solution diplomatique de la crise au Yémen, a avancé une déclaration complètement fausse en plaçant le nom de l'Iran aux côtés des fournisseurs d'armes de la coalition d’agression saoudienne. »

«Ce, alors que la vente d'armes par les États-Unis et certains pays occidentaux, dont le Canada, à la coalition d’agression saoudienne menée au Yémen se fait ouvertement, car ses chiffres ont été publiés et sont disponibles », insiste le porte-parole de la diplomatie iranienne.

« Ils ont oublié que leurs armes sont utilisées pour tuer le peuple yéménite et détruire les infrastructures de ce pays, de sorte que maintenant la plus grande catastrophe humanitaire provoqué par la coalition d’agression saoudienne et ses soutiens sont en cours au Yémen», déplore le diplomate.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, qualifiant de « choquante » l'inclusion du nom de l'Iran dans le rapport du dit Conseil, qui place la RII parmi certains pays occidentaux dont le soutien patent en armement à la coalition d’agression saoudienne s'élevant parfois à des milliards de dollars, a ajouté: « Cela intervient alors que l'Iran a condamné l'attaque de la coalition saoudienne contre le Yémen depuis le tout début et, depuis toutes ces années, il a toujours soutenu le processus politique au Yémen, en particulier les accords et les négociations diplomatique du Koweït et de Stockholm, ainsi que des efforts récents du Représentant spécial de l'ONU, Martin Griffiths. »

Saïd Khatibzadeh s’attardant sur le strict blocus d’envergure (terrestre, aérien, maritime et médiatique) du Yémen imposé par l'Arabie saoudite dont le nom et le rôle destructif sont mentionnés, à mainte et mainte reprises, dans le rapport a conclu : « Ce blocus inhumain a même empêché l'acheminement de l'aide humanitaire iranienne au Yémen, et donc les allégations avancées sur une prétendue aide militaire de l'Iran sont sans fondement et il n'y a aucune preuve appuyée à cet égard. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 7 =