Une Iranologue japonaise salue le rôle des femmes iraniennes dans les activités sociales et scientifiques

Pékin (IRNA) - « L'Iran est l'un des pays développés en termes de participation des femmes aux activités sociales et scientifiques », c’est ainsi qu’au réagit une iranologue japonaise lors d'une réunion d’expertise sur « La place de la famille en Iran » organisée par le Service culturel de la République islamique d'Iran au Japon.

Elle se penche à cette occasion sur les points de vue liés à la famille énoncés dans la Constitution iranienne et du droit civil. Se référant aux points de vue de certains penseurs iraniens tels que le Dr Ali Chariati et le Dr Morteza Motahhari,elle a déclaré: « Le Dr Chariati considérait la très vénérée Fatemeh (P), (fille du noble prophète de l’Islam ) comme la meilleure femme qui aux yeux des Iraniens est très honorable et sacré. »

La réunion d’expertise et virtuelle sur « La place de famille en Iran » s'est tenue hier samedi 12 septembre dans le cadre d’une série de réunions spécialisées organisées par le Service culturel de l'ambassade d'Iran au Japon sur divers sujets culturels visant à présenter l’Iran d’aujourd’hui ».

Mme Toyoko Morita a poursuivi en soulignant que les femmes iraniennes sont actives dans tous les domaines, y compris le boulot, la famille, la société, etc.

Et d’ajouter : « Si vous voyagez en Iran, vous vous rendrez vite compte que les femmes fréquentent les universités. Elles ont accès à des formations supérieures, elles jouissent des enseignements supérieurs. Elles sont également actives en tant que politiciennes et militantes sociaux, et à cet égard, c'est l'un des pays développés du monde. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 13 =