Les sanctions américaines contre l’Iran n’ont pas fonctionné (Lavrov)

Téhéran(IRNA)- La Russie a blâmé les États-Unis pour avoir porté des accusations «futiles» contre l'Iran dans le but de diaboliser la République islamique, affirmant que les sanctions que Washington a imposées à Téhéran dans le passé pour l'étrangler «n'ont pas fonctionné avant et ne fonctionneront pas maintenant».

"Une résolution fiable et durable des problèmes n'est possible que grâce à des accords entre toutes les parties impliquées, alors que toute la logique actuelle de la politique américaine vise à faire de l'Iran le centre de tous les efforts de confinement et de punition", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de son jeudi. entretien avec Spoutnik, qui a été publié vendredi.

L'Iran a maintes fois déclaré qu'il était prêt pour le dialogue et est toujours prêt pour des pourparlers qui "ne peuvent pas être basés sur des ultimatums que la partie américaine présente périodiquement", a déclaré Lavrov.

La Russie, a-t-il souligné, avec d'autres parties au Plan d'action global conjoint (JCPOA) de 2015, est prête à «aider à lancer un tel dialogue».

«Avec les États européens et la Chine, nous défendons le JCPOA sur le règlement de la question nucléaire iranienne, qui a été approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies [résolution 2231] en 2015, et qui est maintenant détruit par les États-Unis, qui se concentre sur leur conduire à diaboliser l’Iran », a déclaré Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a noté que le Conseil de sécurité de l'ONU poursuit les discussions à cet égard. Il a déclaré que 13 des 15 membres s'opposent à Washington dans ses tentatives de «détruire le JCPOA et de blâmer l'Iran pour tout ce qui se passe».

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré mercredi que les États-Unis retourneraient à l'ONU pour que les sanctions soient réimposées à l'Iran la semaine prochaine.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Washington avec le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Dominic Raab, il a ajouté que les États-Unis feraient également tout ce qu'il fallait pour s'assurer que ces sanctions soient appliquées.

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré mercredi que les États-Unis avaient subi une «défaite humiliante» dans leurs efforts pour déclencher le soi-disant mécanisme de reprise. Rohani a déclaré que ce week-end - la date à laquelle Washington prétend que les sanctions de l'ONU seront rétablies contre Téhéran - marquera une victoire pour la nation iranienne.

Rohani a fait ces remarques lors d'une réunion du cabinet alors que le compte à rebours de 30 jours pour le retour des mesures restrictives de l'ONU que les États-Unis prétendent avoir activées contre l'Iran prendra fin au cours du week-end.

«Samedi et dimanche sont les jours de la victoire de la nation iranienne et de la défaite humiliante de l’Amérique», a déclaré le président. «Je félicite à l’avance la nation iranienne pour sa grande et historique victoire dans la défaite des tentatives américaines de déclencher le mécanisme de retour rapide.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 0 =