20 sept. 2020 à 01:21
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84046647
0 Persons
Remise du prix 2020 de l'Association mondiale de la transplantation d'organes à un médecin iranien

Chiraz (IRNA) - Avec l'attribution du prix 2020 de l'Association mondiale de la transplantation d'organes au Dr Seyed Ali Malek Hosseini, le père de la transplantation hépatique iranienne, le nom de ce maître professeur de la province du Fars (sud) devient une fois de plus le gros titre des médias iraniens et mondiaux, ce qui fait la fierté de l’Iran et des Iraniens.

La Société internationale des transplantations (TTS) a remis son prix de reconnaissance 2020 au Dr Seyed Ali Malek Hosseini, père-fondateur de la transplantation hépatique en Iran, pour saluer les efforts inlassables et les réalisations exceptionnelles de ce médecin iranien.

Le Dr Malek Hosseini a effectué la première transplantation hépatique en Iran à partir d’un donneur vivant à un candidat vivant.

Etudiants vétérinaire à l’université prestigieuse de Téhéran, le Dr.Malek Hosseini suit des cours de surspécialité en transplantation rénale et chirurgie vasculaire en 1987 à l'Université Chahid Beheshti de Téhéran. Il a poursuit ses études pour d’autres spécialités dans plusieurs pays étrangers dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Ce congrès international décerne chaque année les prix de reconnaissance aux personnes qui ont eu le plus grand impact sur la transplantation d'organes dans le monde.

Le 28e Congrès international de la Société internationale des transplantations (TTS) s’est tenu en ligne (pour cause de coronavirus) pendant trois jours depuis le 14 septembre.

Le Congrès international de l'Association canadienne des transplantations est la seule association mondiale dans le domaine de la transplantation d'organes qui couvre toutes les disciplines connexes et constitue une excellente occasion de partager de nouvelles connaissances et réalisations dans le domaine du don et de la transplantation d'organes.

Le Dr Seyed Ali Malek Hosseini dirige le plus grand centre de transplantation d'organes au monde à Chiraz au sud de l’Iran.

Le Centre de transplantation d’Avicenne (Abu Ali Sina) de Chiraz est le plus grand centre de transplantation d'organes au monde en termes de nombre de greffes par an et de capacité scientifique.
Plus de 96% des greffes de rein à l'hôpital Bu Ali Sina  proviennent de donneurs de mort cérébrale, un chiffre sans précédent dans le monde.

Le Centre a également établi un nouveau record du monde en 2017 avec 638 greffes de foie, dont 93% étaient des donneurs de mort cérébrale.

La formation de chirurgiens transplanteurs originaire d’autres pays, en particulier du Moyen-Orient, le lancement de 12 centres de transplantation en Iran et dans d'autres pays et la publication de centaines d'articles dans des revues internationales sont d'autres réalisations du centre sous la direction du Dr Malek Hosseini.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 0 =