Guerre imposée : le Leader qualifie de décision «perspicace et sage», l'acceptation par l’Iran de la résolution 598

Téhéran (IRNA)-« Prudente » et « sage », c’est ainsi qu’a qualifié le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, l’acceptation à contrecœur par l’Iran en 1988 d’un cessez-le-feu en vertu de la résolution 598 de l’ONU, juste au moment où la longue guerre d’usure imposée par l’Irak de Saddam, soutenu à l’époque par le monde entier, avait tourné en faveur de l’Iran résistant. Un cessez-le-feu que l'Imam Khomeiny a décrit comme « prendre du poison ».

S’attardant sur le fait que certains cherchent à mettre en cause ces 8 années de la défense et les sacrifices face à la guerre imposée du dictateur irakien, Saddam, marionnette entre les mains des occidentaux, l’honorable Ayatollah Khameneï a déclaré : « Certains, en déformant les réalités, cherchent à passer l’ensemble de la Défense sacrée pour une « irréflexion, ce qui n'est absolument pas le cas. »

« La Défense sacrée de 1980-1988 a promu notre capital humain (composés d'experts, de stratèges, de techniciens et de forces vives). Un exemple manifeste en est le Général martyr Soleimani, dont le parcours sur plan diplomatique et sur la scène internationale et régionale était spectaculaire. Une personnalité dont les vertus et les compétences restent encore bien inconnues du grand public», a fait remarquer le Leader.

Dans une autre partie de son discours, le Leader évoque le grand pèlerinage d’Arbaïn vers le sanctuaire du  « Prince des martyres », l'Imam Hussein (P), à Kerbala, pour dire qu’il faut respecter et faire respecter, en temps de crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, les protocoles d’hygiène et les gestes barrière recommandés par les autorités sanitaires et qu’il est important d’obéir ces dernières.  

Arbaïn marque le quarantième jour de la mort en martyre de l'imam Hussein (P), Petit-fils du noble Prophète de l’Islam, le très vénéré Muhammad (Que le Salut de Dieu soit sur lui et sur sa descendance), et troisième successeur du Grand Messager de Dieu, assassiné lors de la bataille de Kerbala en l'an 680.
Plusieurs millions d'Iraniens et de fidèles étrangers se rendent en Irak chaque année pour participer à cette cérémonie de deuil grandiose.

Le discours du Leader de la Révolution, l’honorable Ayatollah Khamenei, a commencé ce matin en visioconférence, en l'honneur d'un million de vétérans de la Défense sacrée et de la Résistance.

Selon IRNA, le Leader de la RII, vient de prononcer, un discours inaugural en visioconférence, ce lundi 21 septembre 2020, à l’adresse d'un million d'anciens combattants de la Défense sacrée et de la Résistance iraniennes, qui l’écoutaient en ligne depuis Téhéran, les chefs-lieux des provinces et partout dans le pays,  manière de rendre hommage aux braves vétérans, au premier jour des célébrations du 40e anniversaire de la Semaine de la Défense sacrée en Iran.

Avant le discours du Guide suprême de la Révolution, le général de division Mohammad Bagheri, chef d'état-major général des forces armées, a présenté un rapport, à l’Ayatollah Khamenei, sur les programmes, les actions et les réalisations enregistrées dans le domaine de la Défense.

Lors de cette cérémonie, ont été honorées, les familles des martyrs Hassan Tehrani Moghaddam, le général Ali Fazli, le général de brigade Ahmad Dadbine, Morteza Sarhangui, Hamid Hesam et d’un certain nombre d'autres vétérans militaires et culturels qui ont fait le sacrifice de leur vie sur le champs d'honneur et au service de la patrie et à la Défense, dont les souvenirs restent inoubliables.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 7 =