Les sanctions unilatérales sont un «crime contre l'humanité» (Ambassadeur d'Iran à Genève)

Téhéran(IRNA) - L'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran à Genève, Esmaël Baqaï Hamaneh, qualifiant de « crime contre l'humanité » les sanctions unilatérales américaines visant l’Iran forcées par les Etats-Unis a déclaré : « L'approche passive de l'Europe vis-à-vis des sanctions secondaires est inadmissible ».

Selon l'IRNA, Ismail Baqaï Hamaneh intervenant à la réunion du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a rappelé que les sanctions unilatérales sont une « violation internationale » et ses auteurs et ses exécuteurs en doivent porter la responsabilité internationale.

Il a qualifié les sanctions de « crime contre l'humanité » en raison des conséquences catastrophiques pour les droits humains des citoyens iraniens, et a appelé la communauté internationale à s'unir contre cette injustice flagrante.

S'exprimant à l’occasion d’un entretien avec Alena Douhan, la Rapporteur spéciale des Nations Unies sur l'impact négatif des mesures coercitives unilatérales sur la jouissance des droits de l'homme, le diplomate iranien pointe du doigt le mépris des États-Unis pour les nombreuses demandes à cet effet du Secrétaire général des Nations Unies, du Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l'homme ainsi que des organisations de défense des droits humains. « Cette approche du régime américain représente de « sérieuse menace »pour la communauté internationale », insiste Ismaïl Baqaï Hamaneh avant d’appeler la communauté internationale à l’endiguer.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 9 =