Politiques de l'administration Trump : les alliés américains en ont assez (Diplomate russe)

Moscou (IRNA) -Réagissant aux initiatives et actions illégitimes des États-Unis qui ne cessent de défier le monde en décrétant seuls le retour des sanctions de l'ONU contre l'Iran, l'ancien diplomate russe, Vyacheslav Matuzov, a déclaré que "même les alliés occidentaux de Washington en ont assez des politiques de l'administration Trump".

Les échecs consécutifs de la politique étrangère américaine sur la scène internationale, y compris son récent revers retentissant au Conseil de sécurité dans la tentative de prolonger l’embargo sur les armes conventionnelles visant Téhéran (qui expire en octobre) et de rétablir d'anciennes sanctions onusiennes contre les Iraniens, marquent, selon le diplomate russe, "la fin de l'ère de coercition et d'unilatéralisme."

Dans une interview accordée à l'IRNA mercredi 23 septembre, Vyacheslav Matuzov, président de l'Association d'amitié russo-arabe, a qualifié l'échec américain au Conseil de sécurité de "revers majeur" pour Trump en pleine campagne présidentielle pour dire que le Président milliardaire, travaille de toute évidence pour couvrir son échec dans sa politique iranienne et internationale.

L'ancien diplomate russe a attribué cet échec à "l'incapacité de l'appareil diplomatique américain", ajoutant que l'incompétence des hommes politiques américains avait laissé le pays dans l'isolement international.

Durant son mandat aventurier, le président américain s’est désengagé de plusieurs accords scellés par ses prédécesseurs et a quitté nombreuses instances internationales portant des coups répétés à l’ONU.

Seuls contre tous. Les États-Unis ont unilatéralement proclamé, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 septembre, que les sanctions des Nations unies contre l'Iran sont "à nouveau en vigueur "et ont promis de punir ceux qui les violent, dans un geste qui risque d'accroître leur isolement mais aussi les tensions internationales.

Mais Washington a fini par se voir seul contre tous : les autres grandes puissances, la Russie, la Chine, et même les alliés européens des Américains, ont rejeté cette affirmation.

Pour les autorités iraniennes, la "pression maximale" trumpienne contre Téhéran, dans sa dimension politique et juridique, s'est en effet transformée en "isolement maximal" des États-Unis". 

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 1 =