Zarif qualifie les mesures coercitives unilatérales de lutte contre le COVID19 de terrorisme médical

Téhéran (IRNA)- Le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a qualifié jeudi les mesures coercitives unilatérales prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus de terrorisme économique et médical.

«Pour relever les défis particuliers de notre époque, nous devons consolider notre coopération dans le cadre de la CICA (Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie). Nous devons garantir un rôle central à l'organisation, faire progresser le multilatéralisme et assurer une collaboration inclusive. Il est impératif pour nous de mettre en commun nos ressources pour relever ensemble l'énorme défi de la pandémie de COVID-19 », a déclaré Zarif jeudi lors d'un événement virtuel de la CICA.

Voici le texte intégral de son discours:

Au nom de Dieu, le Compatissant, le Miséricordieux

Monsieur le Président,

Permettez-moi de commencer par vous remercier d'avoir organisé cet événement important de l'ICCA et de présenter mes meilleurs vœux à notre nouveau directeur général.

Distingués collègues,

Pour relever les défis particuliers de notre temps, nous devons consolider notre coopération dans le cadre de la CICA. Nous devons garantir un rôle central à l'organisation, faire progresser le multilatéralisme et assurer une collaboration inclusive. Il est impératif pour nous de mettre en commun nos ressources pour relever ensemble l'énorme défi de la pandémie du COVID-19.

Tout d’abord et avant tout, nous devons tous adopter le multilatéralisme et rejeter l’unilatéralisme pour relever un défi mondial de cette ampleur; celui qui a défié toutes les divisions géographiques, politiques et socio-économiques.

En tant que membres de la CICA, nous devons nous efforcer de renforcer la coopération dans le cadre de notre organisation - en coordination avec les Nations Unies et l'OMS - pour assurer un accès complet, gratuit et équitable aux services de santé, aux médicaments et aux équipements médicaux pour nos populations. Nous devons également agir pour que personne ne puisse contester arbitrairement les organisations internationales professionnelles.

Nous devons collectivement souligner la nécessité pour les économies industrialisées d’aider les pays en développement à transférer des technologies et des équipements médicaux.

Et nous devons exhorter les institutions économiques internationales - ainsi que les pays riches - à fournir aux autres nations et aux organisations internationales et régionales compétentes l’aide financière nécessaire dans leurs campagnes contre la pandémie.

En tant qu'héritiers des grandes civilisations asiatiques, nous devons toujours encourager une approche axée sur les personnes, mettant la sauvegarde des vies humaines et de la dignité humaine au-dessus de tout, et rejeter toute politisation de la pandémie.

Nous devons affronter ensemble les effets destructeurs des mesures coercitives unilatérales sur les efforts de lutte contre la pandémie.

Ce ne sont que du terrorisme économique et médical, et nous devons refuser de nous conformer à ces mesures illégales dans notre effort collectif pour lutter contre cette affliction commune de l’humanité.

Chers amis,

La seule façon de surmonter les défis communs qui menacent la santé et la sécurité de nos nations est de travailler ensemble pour trouver des solutions communes qui s'attaquent efficacement et de manière décisive aux sources des menaces.

Mon pays est prêt à se joindre à nos amis et voisins de la CICA et à échanger des connaissances et une expertise dans le cadre de cette mission collective.

Nous avons besoin d'humilité et de coopération multilatérale pour lutter contre un ennemi microscopique qui a mis les grandes puissances à genoux - sans déférence pour leur puissance militaire, leur richesse économique et leurs machines de propagande.

Je vous remercie.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 7 =