La position de Washington sur la fourniture d'armes à l'Iran est illégale, selon une commandante de la marine américaine

Téhéran (IRNA)- Leah Bolger, une commandante de la marine américaine à la retraite a qualifié le gouvernement du pays de plus grand marchand d'armes au monde et a déclaré qu'un tel gouvernement n'a pas le droit de commenter les ventes d'armes à d'autres pays.

Dans une interview exclusive avec l’IRNA, mardi, Leah Belger a noté: «Il est compréhensible que l'Iran veuille augmenter ses capacités militaires en fournissant des armes modernes, en particulier compte tenu de l'histoire de Trump de comportement capricieux, belligérant, menaçant et irrationnel».

«Il est ironique que les États-Unis pensent que les ventes d’armes entre d’autres pays sont préoccupantes alors qu’ils sont le plus grand fournisseur d’armes, participant parfois à des guerres pour les deux parties», a-t-elle déclaré.

Selon elle, «la position américaine sur qui a le droit d'acheter des armes n'est pas crédible parce qu'ils vendent des armes à des pays comme l'Arabie saoudite, qui a l'un des pires antécédents en matière de droits de l'homme au monde».

«Lorsque Trump s'est retiré de l'accord sur le nucléaire iranien, il a détruit les négociations, la diplomatie et les efforts pour forger une relation sans précédent et positive entre l'Iran et d'autres signataires tels que le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, l'Union européenne, la Chine et la Russie. Cet acte du président américain était imprudent, inutile et irresponsable », a-t-elle conclu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 3 =