2 oct. 2020 à 14:25
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84062121
0 Persons
Le racisme et la discrimination se sont transformés en « un défi majeur » en occident

New York (IRNA) - La vice-présidente pour les Femmes et la Famille, Masoumeh Ebtekar, a souligné la nécessité de lutter contre les inégalités et le racisme, affirmant que cette question s’est transformée en un problème en Occident.

Selon l'IRNA, Masoumeh Ebtekar, s’exprimant jeudi  1er octobre, lors de la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles, a ajouté:  « Le monde a besoin d'un changement d'approche et d'horizon pour réaliser la justice, les valeurs humaines et la protection des droits des femmes. »

Elle a poursuivi : « Vingt-cinq ans après la Conférence de Pékin pour l'autonomisation des femmes et l’égalité des sexes, le monde a fait des progrès à cette fin dans divers domaines, mais dans plusieurs autres dimensions, nous sommes toujours confrontés à de nombreux défis ».

 « J'ai présidé la délégation d'expertise de mon pays, Iran, à la quatrième Conférence mondiale et j'ai vu comment des femmes de différents pays travaillaient pour améliorer certaines caractéristiques du Programme d’action de Pékin », a-t-il précisé.

La Déclaration et le Programme d'action de Beijing, adoptés à l'unanimité par 189 pays, forment un programme pour l'autonomisation des femmes considéré comme le principal document de politique mondiale en matière d'égalité des sexes.

La vice-présidente pour les femmes et la famille a ajouté : « Nous n'avons pas réussi dans nombre de ces domaines et nous avons régressé dans des domaines tels que la guerre, la pauvreté et la maladie. Nous assistons toujours à la lutte contre les inégalités et le racisme qui se poursuit et est devenue un problème majeur dans l'hémisphère occidental. Le monde a besoin d'un changement de mentalité pour honorer la justice, les valeurs humaines et la protection des droits des femmes. »

S’attardant sur le fait que quatre décennies après la création de la République islamique, l’Iran a enregistré des progrès significatifs dans de nombreux domaines liés à la Femme, tels que l'éducation et la santé, Madame Ebtekar a indiqué : « L'espérance de vie des femmes iraniennes a augmenté de 25 ans, mais malgré tous ces progrès nous sommes toujours confrontés à de nombreux défis ».

« Notre nation a sur résister aux superpuissances et se tient toujours la tête avec fierté et indépendance. Elle se développe dans la pensée et elle progresse dans son propre pays en (s’appuyant à ses potentiels intérieurs) », a-t-elle conclu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 4 =