La communauté internationale doit faire pression sur Israël pour qu'il adhère au TNP (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le Ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé la communauté internationale à contraindre le régime israélien «hors-la-loi», le «seul détenteur» d'armes nucléaires au Moyen-Orient, à adhérer rapidement au Traité sur la non-prolifération (TNP) et à anéantir son arsenal nucléaire.

S'adressant vendredi au chef de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Zarif a prononcé ces propos dans un message vidéo diffusé lors de la 75e réunion plénière de haut niveau, à laquelle ont participé près de 100 ministres des Affaires étrangères, pour commémorer et promouvoir la Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires. .

Les États-Unis, en tant que «seul auteur mondial d’une attaque nucléaire, apportent un soutien aveugle au seul détenteur d’un arsenal nucléaire dans notre région: un régime hors-la-loi qui a ouvertement menacé les autres d’annihilation nucléaire, tout en criant au loup au sujet de la prolifération », a déclaré le haut diplomate iranien lors de la réunion virtuelle, faisant référence à Israël, qui est en possession de quelque 200 ogives nucléaires.

Zarif a ajouté que le régime de Tel Aviv, «qui a l'agression dans son ADN même», a trompé le monde sur son développement secret de l'armement nucléaire au cours des six dernières décennies et qu'il est grand temps que la communauté mondiale fasse pression sur l'entité occupante pour qu'elle «se soumette au régime d'inspection le plus intrusif observé par les membres respectueux des lois du TNP.

«Nous demandons également à l’Assemblée générale de déclarer comme norme contraignante du droit international qu’une guerre nucléaire ne peut être gagnée - et ne doit jamais être menée. Cela devrait être suivi d'un programme concret de désarmement nucléaire limité dans le temps et de la fourniture de garanties de sécurité aux États non dotés d'armes nucléaires dans l'intervalle », a-t-il déclaré.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a en outre déclaré que les chiffres révélaient qu'au cours de l'année dernière, 72,9 milliards de dollars avaient été dépensés pour développer des armements nucléaires à travers le monde - «la moitié par les seuls États-Unis» - ce qui signifie que la somme colossale d'argent est plus que le montant intérieur brut. produit (PIB) de la plupart des pays. «Imaginez si les milliards gaspillés en instruments d'annihilation mondiale étaient alloués pour aider à financer la lutte contre le COVID-19», a conclu Zarif, soulignant: «Assez, c'est assez.»

Israël n’est pas signataire du TNP et a refusé de confirmer ou de nier l’existence d’armes nucléaires dans son arsenal.

Le régime a invariablement blâmé le programme pacifique d'énergie nucléaire de Téhéran pour son «détournement» vers des objectifs militaires pour soi-disant rationaliser la fortification incessante de son armée avec l'aide de Washington.

C'est alors que Téhéran est un signataire du TNP qui rejette catégoriquement le développement ou la possession d'armes nucléaires pour des raisons religieuses et humanitaires.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 1 =