4 oct. 2020 à 15:37
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84064494
0 Persons
L'élargissement des liens de l'Iran avec l'UEE, une voie pour contrecarrer les sanctions américaines

Téhéran (IRNA)- Les experts estiment que l'adhésion de l'Iran à l'Union économique eurasienne (UEE) et l'expansion des relations commerciales et économiques avec les États membres de l'Union sont une voie efficace pour contrecarrer les sanctions injustes américaines.

Selon les remarques des responsables iraniens, l'accord entre l'Iran et l'UEE est un test pour évaluer dans quelle mesure l'infrastructure commerciale de Téhéran est prête à coopérer avec le monde. Et une telle évaluation aidera à trouver des obstacles aux relations économiques afin de les éliminer.

Depuis 2015, l'UEE avec cinq membres, dont la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie, le Kirghizistan et l'Arménie, a commencé à travailler pour adopter des politiques économiques sur des accords de libre-échange avec d'autres États.

Le 19 septembre, le directeur général de la société iranienne internationale d'exposition, Bahman Hosseinzadeh, a annoncé que la capitale iranienne allait accueillir la première exposition de l'Union économique eurasienne (UEE) d'ici la fin de l'année. Hosseinzadeh a déclaré que l'exposition visait à augmenter le volume des échanges commerciaux et à promouvoir la coopération économique avec les pays membres de l'UEE.

À la mi-septembre, le ministre iranien de l'Énergie, Reza Ardakanian, a souligné l'importance de renforcer la position de l'Iran sur le marché de 200 millions d'habitants de l'UEE afin de jouer un rôle actif dans l'Union.

L'Iran fait l'objet de sanctions arbitraires alors que l'Europe ne pouvait pas rester fidèle à ses engagements envers le Plan d'action global conjoint en raison de la pression de Washington sur les États respectant la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies, de sorte qu'une coopération totale avec l'UEE préparera des opportunités considérables pour l'Iran pour renforcer le commerce régional et augmenter ses exportations non pétrolières.

Hosseinzadeh a déclaré que l'exposition Téhéran-UEE prévue un mois avant la fin de l'année iranienne, le 21 mars 2021, était une opportunité suffisante pour partager les capacités des États membres pour le commerce et les produits industriels.

Il a noté que les impacts des sanctions seront atténués efficacement lorsque des capacités d'exportation seront créées en permanence avec les États amis.

Hosseinzadeh a déclaré qu'il était optimiste quant à l'exposition de l'UEE car elle aura un impact positif sur l'économie iranienne à l'avenir.

Il y a environ un an, l'Iran et l'UEE ont conclu un accord de troc couvrant 860 types de produits. Les statistiques montrent que l'Iran a connu une augmentation de 63% de ses échanges commerciaux avec les pays de l'UEE. Les deux parties ont convenu de prendre des mesures pour entamer des négociations sur un accord de libre-échange pour la deuxième année de l'accord.

Actuellement, les accords de l'Iran, du Vietnam et de Singapour avec l'UEE sont temporaires, tandis que des pourparlers sur l'adhésion de la Serbie, de l'Égypte, de l'Argentine, de la Jordanie et de la Thaïlande à l'Union sont en cours.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 8 =