Le Président Rohani met en garde certains pays «à ne pas être complices des actions inhumaines» des Etats-Unis

Téhéran (IRNA)- Le Président iranien Hassan Rohani, évoquant les efforts du ministère des Affaires étrangères, des institutions juridiques du gouvernement et de la Banque centrale pour libérer les réserves de fonds iraniens bloquées à l’étranger a déclaré : « Le peuple iranien ne s'attend pas à ce que les pays qui s'alignent par inadvertance sur les sanctions anti-iraniennes américaines être complices des actions inhumaines des Etats-Unis. »

Selon l'IRNA, le Président Hassan Rohani s’exprimant mardi 6 octobre lors de la 171e réunion du centre de la coordination économique du gouvernement, après avoir reçu le rapport du ministère de l'Industrie, des Mines et du Commerce sur les plans faits dans le domaine de la maîtrise des prix des matières premières, a insisté sur la nécessité d'une mise en œuvre précise de ce programme.

« En mettant en œuvre un programme de surveillance complet, le gouvernement est déterminé à garantir l'accès des populations aux produits de base et nécessaires, à contrôler leurs prix et à empêcher que les fluctuations des prix des produits de base et essentiels ne perturbent les moyens de subsistance des populations et leur tranquillité d'esprit », a-t-il déclaré.

« Ainsi dans le cadre de ce programme et en coordination les uns avec les autres, les ministères du SAMT (Industrie, Mine, Commerce) , du Jihad Agricole, des Informations, de la Justice et de la Punition sont chargés de mettre en œuvre le système de distribution et du contrôle des prix des matières premières.  Ces ministères doivent dans un effort systématique fournir des produits de base à la population, manière de contrôler et gérer soigneusement les prix des articles dont notamment ceux assurés par la devise préférentielle », a-t-il poursuivi.

Pour Hassan Rohani la présence sur le terrain d'observateurs et faire la transparence dans la cadre d'un système complet de contrôle de la distribution et des prix des articles s’avèrent nécessaire.

A cette fin, a-t-il souligné, la coopération et de la coordination entre le pouvoir judiciaire et les syndicats aidera encore à contrôler les prix et restent importantes.

Le Président a poursuivi en soulignant que les dimensions de la guerre économique imposée par les États-Unis à la nation iranienne deviennent de plus en plus claires et tangibles.

S’attarde sur l’impératif de la lutte et de la résistance contre cette guerre dans la situation actuelle, Hassan Rohani a indiqué : « « Tout comme la guerre imposée de Saddam dont les dimensions plus précises sont devenues claires des années plus tard, la portée de la guerre économique imposée à notre pays deviendra plus manifeste pour le peuple à l'avenir. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =