Conversation téléphonique Rohani-Aliev : l’Iran « prêt » à résoudre le conflit arméno-azerbaïdjanais

Téhéran (IRNA)- Le Président de la RII, Hassan Rohani, s’exprimant à l’occasion d’une conversation téléphonique avec son homologue azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a souligné la nécessité de mettre fin au conflit entre l'Arménie et la République d'Azerbaïdjan dès que possible, affirmant que l'Iran était prêt à toute action visant à résoudre le différend Bakou-Erevan conformément au droit international et aux frontières reconnues des deux pays.

Selon l'IRNA, depuis le Service de la presse présidentiel, Hassan Rohani a qualifié la République d'Azerbaïdjan de « bon voisin de l'Iran » lors d'un appel téléphonique avec Ilham Aliyev mardi 6 octobre et a ajouté : « Les Iraniens ont des affinités historiques, culturelles et religieuses très proches avec la République d'Azerbaïdjan. Les gouvernements et les nations amis et frères de l'Iran et de l'Azerbaïdjan ont toujours eu des relations très étroites, et les autorités de la République islamique ont adopté des positions très claires et sans équivoque sur le récent conflit du Haut-Karabakh. »

Se déclarant préoccupé par l'éventuelle ingérence d'autres pays dans le conflit arméno-azerbaïdjanais, qui risque de transformer ce conflit en une guerre régionale, le Président Rohani a souligné : « La sécurité, la stabilité et le calme dans la région, dont notamment sur les frontières septentrionales, sont très importantes pour nous et ce conflit et l'insécurité persistante des frontières ne devraient pas ouvrir la voie à l'infiltration de certains groupes terroristes. »

Le Président a également exprimé son inquiétude face au conflit frontalier entre les deux pays conduisant à une guerre entre les villes, déclarant : « J'espère que cette guerre et ce conflit ne conduiront pas à une guerre entre les villes, qui entraînera le déplacement de personnes et le massacre de civils, ce qui est très douloureux et dangereux. »

Soulignant la nécessité de mettre fin au plus vite aux conflits entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, Hassan Rohani a ajouté : « L'Iran est prêt à toute action pour résoudre le différend Bakou-Erevan conformément au droit international et aux frontières reconnues par les deux pays. »

Le Président Rohani a également souligné la nécessité d'assurer la sécurité sur frontières de l'Iran avec l'Azerbaïdjan et l'Arménie et de protéger la vie des habitants des villages iraniens adjacents à ces pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 16 =