L'Iran envoie des lettres de protestation à Bakou et à Erevan après avoir été touché par des obus de guerre

Téhéran (IRNA)- La République islamique a publié une déclaration officielle à la République d'Azerbaïdjan et à l'Arménie à la suite des obus et des roquettes qui ont frappé le territoire iranien, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Concernant les mesures prises par l'Iran pour arrêter de frapper des balles du territoire de la République d'Azerbaïdjan et de l'Arménie au sujet du conflit du Haut-Karabakh vers le territoire iranien, Saeed Khatibzadeh a déclaré: En plus de suivre la question des gardes-frontières de notre pays lors d'une réunion avec les gardes-frontières des républiques d'Azerbaïdjan et d'Arménie et de présenter une lettre de protestation officielle contre l'agression sur les zones frontalières iraniennes par les deux pays, le ministère des Affaires étrangères ont également vivement protesté contre cette question.

Dans une note officielle du ministère iranien des Affaires étrangères, les deux pays de la République d'Azerbaïdjan et de l'Arménie ont été informés de la forte protestation du gouvernement iranien contre les tirs de balles et de roquettes sur le territoire iranien violant l'intégrité territoriale de l'Iran et causant des dommages financiers à nos citoyens, a-t-il ajouté.

Réitérant que la République islamique d'Iran n'ignorera en aucune manière la sécurité de ses citoyens, a-t-il déclaré« À la lumière des relations amicales et des principes de bon voisinage, nous appelons les deux parties, tout en respectant la souveraineté et l'intégrité territoriale de la République islamique d'Iran, à prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires pour empêcher que de tels incidents inacceptables ne se reproduisent.»

Lors d'une réunion entre les responsables des gardes-frontières iraniens et azerbaïdjanais, la partie azerbaïdjanaise a présenté ses excuses pour les roquettes et obus de mortier tirés sur le territoire iranien.

Le chef adjoint du général de brigade de police iranien Ghasem Rezaei, qui a assisté à la réunion, a déclaré «Nous avons eu une réunion avec la partie azerbaïdjanaise dans la zone frontalière et nous avons annoncé nos exigences et ils se sont excusés.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 11 =