11 oct. 2020 à 20:48
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84072522
0 Persons

Tags

Hafez, l'un des grands poètes les plus influents au monde

Téhéran (IRNA)- Hafez est le grand héritage irano-islamique de notre terre, dont les poèmes sont récités partout dans le monde, et chacun en tire sa perception et ses sentiments dans la mesure de sa compréhension et de ses efforts. Hafez lui-même est l'un des grands poètes les plus influents au monde sur de nombreux poètes, philosophes, mystiques et philosophes, a écrit l’ambassadeur d’Iran en France à l’occasion de la journée nationale de la commémoration de Hafez dans le calendrier iranien.

Le 20 mehr (11 octobre) est la journée nationale de la commémoration de Hafez dans le calendrier iranien.

Khadjeh Shams-e-Din Mohammad Hafez-e-Shirâzi naquit en 1327, à Chiraz. Son père Baha-o-Din était un marchand et sa mère originaire de Kazeroun, une ville voisine.

Plus connu sous le pseudonyme de Hafez (celui qui connaît par cœur le Coran), il a pour nom de plume celui de " Lessân-ol-Gheyb " (Langue de l’Invisible).

Hafez est avec Saadi, Ferdowsi, Nezâmi et Molâwi, l’un des monstres sacrés de la très riche littérature persane.

C’est surtout après la mort de son père que Hafez commence à apprendre les sciences de l’époque. Il se lance dans de longs et minutieux travaux de recherche concernant des œuvres telles que le "Meftah ol-oloum " (La Clé des Sciences) de Sakaki et les œuvres de Ghavâmoddin Abolbagha.

Grâce à son génie inégalable et à son immense talent, il renouvelle le genre poétique. Son génie s’affirme à tous les plans de la création poétique, de la combinaison inédite de thèmes très variés à l’utilisation de procédés littéraires nouveaux. Ceci explique notamment pourquoi Hafez est, pour beaucoup de persanophones, le plus grand poète de leur histoire littéraire. Son influence demeure encore importante aujourd’hui au sein de la société iranienne et il est rare de voir une maison iranienne qui n’ait pas son célèbre Recueil (divân).

Les poèmes de Hafez sont là pour inspirer, au-delà de leur sens premier, un élan vers le divin trouvant sa source dans les enseignements religieux et coraniques.

Hafez a grandement influencé les poètes persans et a laissé sa marque sur d'importants poètes occidentaux comme Goethe (dans son dernier grand recueil de poèmes, le West-östlicher Divan, qui contient douze livres, chacun doté d'un nom oriental et d'un nom allemand).

Hafez mourut en 1390. Sa tombe est située dans le jardin Hafeziyeh de Chiraz. Les plans de son mausolée ont été dessinés par les Français André Godard et Maxime Siroux dans les années 1930.

Les poèmes de Hafez sont plusieurs fois traduits en français. Surtout il faut mentionner la traduction récente du professeur Charles-Henri de Fouchécour.

Aujourd’hui, son tombeau rassemble chaque jour des centaines de pèlerins venus se recueillir auprès de son dernier lieu de repos et revivre un instant la sagesse éternelle et la souplesse magique de sa poésie.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Tags

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =