11 oct. 2020 à 23:57
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84072595
0 Persons
L'envoyé iranien réagit aux propos du chef de l'AIEA

Téhéran (IRNA)- L'envoyé permanent de l'Iran auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré que la centrifugation et la qualité considérables des matières nucléaires n'ont pas leur place dans les documents de l'AIEA.

L’Ambassadeur permanent de l’Iran auprès des organisations internationales basées à Vienne, Kazem Gharibabadi, a fait ces remarques dimanche en réaction aux déclarations du Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi et a réitéré: «Les termes tels que «centrifuge» et «qualité significative des matières nucléaires n'ont pas leur place dans les documents juridiques de l'AIEA.»

S'appuyer sur des critères auto-conçus tels que «centrifuge» et «qualité significative des matières nucléaires» n'est pas pertinent pour les pays qui enrichissent de l'uranium sous la supervision de l'AIEA et n'a pas sa place dans les documents juridiques de l'AIEA, a-t-il écrit dans son compte Twitter.

Il y a plus de 1300 tonnes d'uranium hautement enrichi et 300 tonnes de plutonium dans le monde et selon le rapport de garanties de l'Agence en 2019, la «qualité remarquable des matières nucléaires» dans le monde s'élevait à plus de 216 448. «Si tel est le cas, nous vivons dans un monde très dangereux!», a-t-il ajouté.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 12 =