12 oct. 2020 à 00:12
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84072602
0 Persons
Un responsable demande le lancement de la chaîne financière Iran-Suisse

Téhéran (IRNA)- Le président de la Chambre de commerce mixte Iran-Suisse a exprimé l'espoir que le mécanisme financier entre l'Iran et la Suisse sera lancé au cours du premier semestre du prochain exercice (à partir du 20 mars 2021).

Jusqu'à présent, l'efficacité de la chaîne financière Iran-Suisse n'a pas été comme attendue, mais on espère que dans les mois à venir, d'autant plus que de nouvelles sanctions ont été réimposées sur les banques iraniennes, cette chaîne pourra couvrir un grand volume de commerce entre l’Iran et la Suisse.

Sharif Nezam Mafi a ajouté: "Imposer des sanctions aux 18 banques restantes sur la liste du département du Trésor américain rend le commerce international de l'Iran trop difficile, en particulier dans le domaine des biens humanitaires tels que la nourriture et les médicaments."

Il a ajouté que la réimposition par les États-Unis de sanctions à 18 banques iraniennes n'est pas une bonne nouvelle.

Cependant, l'imposition de ces sanctions à un tel moment est également considérée comme une initiative de propagande pré-électorale prise par les États-Unis. En particulier, il semble que l'équipe de Trump soit quelque peu en retard sur son rival et il y a une possibilité de sa défaite des élections américaines le 4 novembre.

Les États-Unis tentent de rendre difficile, voire impossible, la levée des restrictions des sanctions telles que le rétablissement des conditions bancaires à l'époque du JCPOA pour le prochain gouvernement, a-t-il déclaré, ajoutant: "Si Trump échoue aux élections, il faudra trois à quatre mois pour que la prochaine administration prenne ses fonctions et l'Iran doit également se préparer à une exacerbation des sanctions."

Ailleurs dans ses remarques, Nezam Mafi a évoqué le lancement d'un mécanisme financier entre l'Iran et la Suisse et a ajouté: «Beaucoup de temps a été consacré au lancement d'un mécanisme financier entre l'Iran et la Suisse et des négociations complexes ont eu lieu à ce sujet.

La propagation de la pandémie mondiale de coronavirus puis le blocage des ressources financières de l'Iran dans divers pays n'ont pas répondu aux attentes du pays à cet égard.

On s'attend à ce que dans les mois à venir, surtout maintenant que de nouvelles sanctions ont été imposées, la chaîne sera en mesure de couvrir un volume important d'échanges entre l'Iran et la Suisse.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 17 =