Retour de la guerre froide : La situation sécuritaire dans le monde s'est aggravée, avertit le diplomate iranien à l’ONU

New York (IRNA) - L'Ambassadeur et Représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht-e Ravantchi, a mis en garde contre un retour à la mentalité de guerre froide, affirmant que la menace des armes de destruction massive et des menaces cybernétique et spatiale avaient aggravé la situation en matière de sécurité mondiale.

Selon l'IRNA, Majid Takht-e Ravanchi a soulevé la question mercredi 14 octobre lors de la 75e Assemblée générale des Nations Unies sur le désarmement et la sécurité internationale.

Faisant référence aux conflits en cours et à certains dangers actuels tels que l'utilisation ou la menace de la force, la hausse des coûts et l'escalade des courses aux armements, le diplomate a ajouté : «Le danger constant des armes de destruction massive et de nouvelles menaces dans le domaine de l'intelligence artificielle, telles le cyberespace et la course à l’espace sont des événements majeurs au cœur de la guerre froide et qui ont rendu la situation sécuritaire dans le monde pire que par le passé. »

Le Représentant permanent de l'Iran auprès de l'Organisation des Nations Unies a poursuivi : «En plus, les conditions favorisant le dialogue entre les grandes puissances disparaissent. »

Soulignant les obstacles devant le désarmement nucléaire, à leur tête la course à la modernisation des arsenaux nucléaires et le manque de volonté politique, par ses détenteurs, d'abandonner l'option des armes nucléaires, Takht-e Ravanchi a déclaré: « Plus de 14 000 armes nucléaires et 100 milliards de coûts annuels associés et la possibilité de leur utilisation représentent une menace sérieuse pour l'humanité et la planète. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 14 =