18 oct. 2020 à 16:11
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84079486
0 Persons
Le gouvernement a déjoué le complot menaçant des États-Unis pour désintégrer l'Iran (Rouhani)

Téhéran (IRNA)- Le président Hassan Rouhani a déclaré que le gouvernement iranien, grâce à sa planification calculée, avait réussi à contrecarrer un plan mis au point par les États-Unis pour démanteler le pays.

«Bien que les sanctions américaines inhumaines et illégales aient réduit les revenus de change du pays ... plus de 2,5 ans après les sanctions, le gouvernement a empêché la réalisation de la tentative inquiétante des États-Unis de faire s'effondrer le pays», a déclaré Rouhani lors d'une réunion du siège de la coordination économique du gouvernement à Téhéran.

Parallèlement à la guerre économique, les ennemis de la République islamique se sont spécialement investis dans les divisions internes, a-t-il ajouté.

Le président a également souligné la nécessité pour les autorités iraniennes de faire preuve de vigilance face aux conspirations des ennemis.

Il a en outre invité tous les responsables et militants à éviter toute divergence et tout différend, les exhortant à « maintenir le calme et la rationalité politique et ne pas permettre à quelques personnes aux motivations factionnelles et temporelles d'ouvrir la voie à la réalisation des rêves inquiétants des méchants de cette terre.»

L'Iran fait l'objet d'une série de sanctions imposées par les États-Unis depuis 2018, lorsque le président Donald Trump a retiré Washington de l'accord nucléaire de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA).

Les États-Unis ont déclenché la soi-disant campagne de pression maximale et ont ciblé la nation iranienne avec les mesures restrictives «les plus dures de tous les temps» afin de la mettre à genoux, mais l'économie iranienne continue de fredonner et se remet sur pied.

En septembre, l'administration Trump n'a pas réussi à déclencher la soi-disant disposition de reprise du JCPOA visant à réimposer toutes les sanctions de l'ONU contre l'Iran.

Les États membres du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) - y compris les autres signataires de l’accord avec l’Iran - ont contesté le raisonnement de Washington selon lequel il était toujours un État participant au JCPOA.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 5 =