21 oct. 2020 à 19:11
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84084568
0 Persons
Le prochain Président américain n'a qu'à se rendre à l'Iran (Rohani)

Téhéran (IRNA)- Le Président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, s'attardant lors d'une réunion du cabinet, ce mercredi, sur les élections présidentielles américaines de 2020, a déclaré : "Peu nous importe qui et quel parti l'emporte aux Etats-Unis. Quiconque arrive au pouvoir aux États-Unis doit se rendre au peuple iranien".

Faisant référence à la Journée mondiale des exportations, Hassan Rohani a déclaré : "Les exportations non pétrolières sont très importantes pour le pays. En imposant un embargo, les ennemis ont tenté d'arrêter les exportations de pétrole, de condensats et de produits pétroliers, qui faisaient partie de nos exportations importantes dans le passé, mais la diversité des exportations chez nous les a fait échouer dans leur projet."
Qualifiant de "complètement fausse" la stratégie américaine envers l'Iran, Hassan Rohani a ajouté : "Ils voulaient mettre la nation iranienne à genoux et faire plier la République islamique. Nous ne nous sommes pas rendus et ne nous rendrons pas. Ce sont eux aux Etats-Unis qui se rendront sûrement tôt ou tard." 
Evoquant la levée des restrictions contre l'Iran sur les armes conventionnelles, le Président Rohani a déclaré que la fin de l'embargo onusien sur les armes montre que la loi et la sagesse peuvent surmonter l'intimidation américaine.
"L'embargo sur les armes contre l'Iran a été levé dimanche, c'était très important pour notre peuple, non pas parce que nous sommes désormais libres d'acheter et de vendre des armes sous les règles de l'ONU. L’importance de la question est que la logique de la vérité et la logique du droit et de la rationalité ont vaincu la force et l’intimidation et que la nation iranienne a su obtenir ses droits."
Hassan Rohani a déclaré que Washington avait, vainement, tenté de priver la nation iranienne de ses droits au cours des dernières années, mais qu'il n'a pas pu atteindre son objectif.
Il a déclaré que les États-Unis se sont vus isolés au Conseil de sécurité de l’ONU en août, où une majorité écrasante a rejeté la demande de Washington de prolonger illégalement l’embargo sur les armes contre l'Iran.
Qualifiant de "sans précédent" l'isolement américain au sein de l'ONU, le président Rohani a déclaré que cela marque une victoire majeure pour la politique étrangère de l’Iran.
Il a ajouté : "La nation iranienne devrait être libre d'acheter des armes si elle en a besoin et de les vendre quand elle le souhaite. Les droits du peuple et la restauration des droits du peuple sont très importants."
"Dimanche il a été apparu au grand jour que les complots américains tramés au cours des quatre dernières années ont tous échoués. Depuis l'arrivée au pouvoir de l'administration Trump, les Américains cherchaient toujours à saper le Plan global d'action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC). Ils ne cherchaient pas à se retirer seuls de l'accord, et ont fait (vainement) tout leur possible pour sortir tout le monde du pacte (multilatéral)", a rappelé Rohani. 
L'embargo sur les importations et les exportations des armes défensives conventionnelles visant l'Iran a été levée le 18 octobre, aux termes de l'accord nucléaire iranien de 2015.
Cette réalisation intervient au moment où l'Iran a atteint l'autosuffisance dans la production de matériel militaire et de la Défense, et que les capacités scientifiques iraniennes ont permis au pays de faire des progrès significatifs dans ce domaine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 13 =