Haut-Karabakh : l’insécurité sur les frontières iraniennes est «intolérable» (Téhéran)

Tabriz (IRNA)-Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargée de la Politique, Abbas Araghtchi, déclarant que toute atteinte à la sécurité des frontières de la République islamique d'Iran (RII) est impardonnable, a déclaré : « La sécurité des frontières est notre ligne rouge. »

S'adressant aux journalistes ce mardi 27 octobre à l’occasion d’une visite sur la zone frontalière de Khoda Afarin, au nord-ouest de l’Iran, Abbas Araghtchi a évoqué les problèmes rencontrés par les frontaliers de la région suite aux récents affrontements militaires opposant la République d'Azerbaïdjan et l'Arménie pour dire : «Cette question nous préoccupe gravement et nous étudions les évolutions politiquement et en termes d'intérêts frontaliers ».

S'adressant aux journalistes ce mardi 27 octobre à l’occasion d’une visite sur la zone frontalière de Khoda Afarin, au nord-ouest de l’Iran, Abbas Araghtchi a évoqué les problèmes rencontrés par les frontaliers de la région suite aux récents affrontements militaires opposant la République d'Azerbaïdjan et l'Arménie pour dire : «Cette question nous préoccupe gravement et nous étudions de près les évolutions sur plan politique et en termes d'intérêts frontaliers ».

Il a ajouté : « La sécurité de nos frontières est l'un de nos principes inviolables et nous ne la négligerons absolument pas. »

Le vice-ministre iranien des A.E. pour les affaires politiques a également souligné l'engagement de Téhéran envers le mémorandum d'accord avec la République d'Azerbaïdjan sur la construction et l'exploitation des barrages frontaliers de Khoda Afarin et Qiz Qala-Si avant d’indiquer : « Tout changement dans l'exploitation de ces barrages nécessite une nouvelle entente politique, et la République islamique d'Iran est prête à entamer les pourparlers nécessaires à cet égard dès que possible. »

S’attardant sur les affinités culturelles et historiques de l’Iran le pays « voisin et ami » de l’Azerbaïdjan, le diplomate iranien a ajouté : «Ces barrages frontaliers devraient être exploités conjointement de manière à ne pas endommager ni menacer nos zones frontalières.

Le chef-adjoint de la diplomatie iranienne pour la Politique a visité ce mardi après-midi les zones frontalières dans la ville de Khoda Afarin et s’est informé sur la situation dans la région qui se trouve à proximité du champ de bataille du Haut-Karabakh, objet d’un conflit armé opposant l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        


 

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 12 =