Pourquoi l’offense au Prophète de l’Islam est un acte permis, mais douter au sujet de l’holocauste est un crime ?

Téhéran (IRNA)- Suite aux récentes offenses ignominieuses faites en France à l’égard du Grand Prophète de l’Islam, et au soutien complet qu’ont réservé le Président et l’administration de ce pays à ces actes malveillants, et ce, au nom de « la liberté d’expression », et aussi, en raison du rôle de ce gouvernement dans la propagation de l’islamophobie, l’honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique d’Iran, a émis un message à l’adresse des Jeunes de France, en y posant quelques questions importantes. Suit ci-dessous le texte intégral du message de son Eminence :

« Au nom de Dieu

Jeunes de France !

Posez cette question à votre Président : pourquoi il soutient l'offense au Prophète de Dieu, tout en la considérant comme la liberté d’expression ? Est-ce que la liberté d'expression veut dire insulter et offenser, et ce, les personnalités éminentes et sacrées ?

Cet acte stupide n’est-il pas une offense à la conscience d’une nation qui l’a élu comme son président ?!

La question suivante est : pourquoi alors douter au sujet de l’holocauste est considéré comme un crime ? Et pourquoi celui qui écrit sur ce sujet doit être condamné à la prison, tandis que l’offense au Prophète est un acte permis ?!

Sayed Ali Khamenei

28 octobre 2020 »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 11 =