Colère du monde musulman et affaire des caricatures : 130 députés iraniens appellent Paris à un geste d’apaisement

Téhéran(IRNA)-La colère ne se calme pas dans le monde musulman contre le Président français qui a défendu la liberté de caricaturer le très vénéré Prophète de l’Islam. 130 députés iraniens ont appelé, dans une déclaration, les autorités françaises, à exprimer leurs «sincères regrets » pour cet « acte odieux et inhumain » et ont exigé des excuses auprès des nations musulmanes du monde.

Selon l’IRNA samedi 31 octobre, depuis les Relations publiques du parlement iranien,
130 députés ont signé une déclaration appelant le ministère iranien des Affaires étrangères à convoquer l'ambassadeur de France à Téhéran, en réaction aux récentes déclarations controversées des autorités françaises tenues en guise de soutien aux caricatures blasphématoires, injuriant le très vénéré Prophète de l’Islam, sous couvert de la liberté d’expression.

« Une fois de plus, le monde musulman a été le théâtre de l'émergence de pensées perverses et vicieuses, partagées par des démons humanoïdes, qui avec leur méchanceté intellectuelle et idéologique (typiques d'un diable), répandent, plus que jamais, leurs étincelles puantes, sous la bannière de la liberté d'expression », peut-on lire dans le texte. »

« Le monde musulman a assisté à plusieurs reprises à cette profondeur ignorance (moderne) et à cette dépravation de la part des mercenaires culturels et politiques (à la solde de l’islamophobie). Certes, les monothéistes et les croyants du monde dans toutes les religions et croyances s'y opposeront », lit-on toujours dans le texte.

« Tous les monothéistes du monde, y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs, condamnent cet acte insultant (proférées à l’encontre du Prophète) », précise encore la déclaration.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 6 =