Araghchi: le plan iranien peut mettre fin au conflit du Haut-Karabakh

Téhéran (IRNA) – "Le plan iranien est basé sur une série de principes internationalement acceptés, notamment le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, le principe de l'inviolabilité des frontières, la fin de l'occupation, le respect des droits des minorités et le retour des réfugiés.", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Dans une interview avec la chaîne ITV de la République d'Azerbaïdjan, Abbas Araghchi a expliqué le plan de l'Iran pour résoudre le conflit du Haut-Karabakh.

"Une vision réaliste, une approche régionale et la participation de pays influents de la région sont les caractéristiques du plan de l'Iran. La participation régionale peut résoudre ce problème et réaliser les revendications des deux parties.", a déclaré l'envoyé spécial de la République islamique d'Iran pour la résolution du conflit du Haut-Karabakh.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a poursuivi: "Le plan de l'Iran est basé sur une série de principes internationalement acceptés, notamment le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, le principe de l'inviolabilité des frontières, la fin de l'occupation, le respect des droits des minorités et le retour des réfugiés."

"Dans cette situation tragique, notre devoir est de considérer tous les efforts que nous pouvons faire et toutes les idées qui peuvent marcher. La proposition de l'Iran a été présentée de bonne foi et peut mettre fin aux pertes humaines et aux dégâts financiers.", a ajouté Abbas Araghchi.

L'envoyé spécial de l'Iran pour le règlement du conflit du Haut-Karabakh a noté: "Si toutes les parties sont de bonne foi et que l'intervention de certains pays extérieurs qui cherchent à détruire nos relations régionales est empêchée, nous pouvons obtenir des résultats."

Décrivant la position constructive et pacifique de la République islamique d'Iran à propos de ce conflit, Araghchi a précisé: "Depuis le début de la reprise du conflit, nous avons commencé nos contacts pour mettre fin à la crise. La position de l'Iran a toujours été de soutenir l'intégrité territoriale de la République d'Azerbaïdjan, de s'opposer à l'occupation et de mettre l'accent sur la libération des territoires occupés."

"L'un des principes que tous les pays doivent respecter est le respect des droits humanitaires. Ne pas attaquer les zones civiles est l'un des principes les plus importants du respect des droits humanitaires. Au cours de la guerre imposée 1980-1988, nous avons été témoins d'attaques lâches du régime de Saddam contre des villes et de l'assassinat de nos innocents, et nous nous condamnons donc toute attaque contre des villes et des innocents par qui que ce soit.", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

L'envoyé spécial iranien pour le conflit du Haut-Karabakh a souligné: "L'Iran condamne l'attaque contre la ville de Barda et le meurtre d'innocents, et nous exprimons nos condoléances aux familles des victimes, au gouvernement et au peuple de la République d'Azerbaïdjan".

"Il y a eu des centaines d'attaques au missile, à la raquette et au mortier sur les zones frontalières de l'Iran ces dernières semaines, et certaines maisons rurales ont été endommagées mais heureusement, nous n'avons pas fait de victimes. Nous avons demandé à plusieurs reprises aux deux parties de faire attention à ce que leurs armes n'atteignent pas la frontière iranienne et nous avons essayé de ne pas transformer cette question en tension entre l'Iran et ses voisins du nord-ouest.", a affirmé Araghchi.

"Je nie complètement les allégations existantes concernant l'envoi d'armes et de matériel militaire de l'Iran à l'Arménie. Nous avons fermé nos frontières avec l'Arménie depuis le début de la nouvelle série d'affrontements. Et nous n'avons pas permis le transfert d'armes aux parties du conflit. C'est la politique de principe de la République islamique d'Iran, et nous n'avons pas accepté et nous n'accepterons jamais le transfert d'armes dans la région.", a déclaré le haut diplomate iranien.

En fin de compte, le vice-ministre iranien des affaires étrangères a ajouté: "Je souhaite une paix durable avec la fin de l'occupation des territoires azerbaïdjanais. J'espère que les peuples et les gouvernements d'Iran et d'Azerbaïdjan auront une relation amicale et chaleureuse basée sur le respect mutuel, et je suis heureux d'avoir entendu la même chose de la part de l'honorable président de la République d'Azerbaïdjan."

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 5 =