2 nov. 2020 à 23:59
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84097461
0 Persons

Tags

Coronavirus en Iran : le dernier bilan fait état de 440 morts en 24h

Téhéran (IRNA)- En Iran, on note 8.289 nouveaux cas ces dernières 24h. On compte 440 décès de plus en 24h ce lundi 2 novembre 2020. Le nombre de décès est désormais de 35.738 au total depuis le début de l'épidémie, déplore la porte-parole du ministère iranien de la Santé, du Traitement et de l'Éducation médicale, Sima Sadat Lari.

S’exprimant à l’occasion de son point de presse journalier le lundi 2 novembre 2020, Sima Sadat Lari, a déclaré à propos des dernières statistiques de cas définitifs et de décès dus à Covid 19 en Iran : « Entre hier dimanche et aujourd’hui lundi, et selon des critères de diagnostic définitifs, 8.289 nouveaux cas ont été identifiés dans le pays, dont 3 023 ont été hospitalisés. Avec ce compte, le nombre total de personnes touchées par le virus a atteint 628 780 chez nous ».

Elle a poursuivi : « Malheureusement, au cours des dernières 24 heures, 440 patients du Covid ont perdu la vie au cours des dernières 24 heures et le nombre total de décès dus à la maladie pandémique a atteint 35 738 en Iran. »

« Heureusement, jusqu'à présent, 491 247 patients se sont rétablis ou sortis des hôpitaux », a déclaré madame Larri.

« En outre, 5.315 patients Covid 19 dans un état critique aux soins intensifs », ajoute la porte-parole.

« A ce jour, 5.100.422 tests de diagnostic Covid 19 ont été réalisés dans le pays », a-t-elle fait encore savoir.

Les provinces Téhéran, Ispahan, Qom, Azerbaïdjan oriental, Khorasan du Sud, Semnan, Qazvin, Lorestan, Ardabil, Khouzestan, Kermanchah, Kohguilouyeh-et-Bouyer-Ahmad, Guilan, Buchehr, Zanjan, Ilam, Khorasan Razavi, Mazandaran, Tchaharmahal-et-Bakhtiari , Alborz, Azerbaïdjan occidental, Markazi, Kerman, Khorasan du Nord, Hamedan, Yazd et Kurdistan sont dans le rouge.

En outre, les provinces Hormozgan, Fars, Golestan et Sistan-et-Balouchistan sont en orange et en jaune, annonce cette autorité sanitaire.

«Aujourd'hui plus que jamais, nous devons accroître la sensibilité du public aux recommandations en matière de santé et éviter les comportements sociaux à risque », a conclu Sima Sadat Lari, porte-parole du ministère iranien de la Santé.

Suite à cette nouvelle flambée, le gouvernement iranien a récemment décidé d'alourdir les restrictions.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 2 =