Élections américaines 2020 : le Président Rohani appelle l'administration US à réparer les erreurs du passé

Téhéran (IRNA)-En réaction à l'annonce de la victoire aux élections controversées des Etats-Unis, le Président iranien, Hassan Rohani, a appelé l'administration américaine à rattraper les erreurs du passé.

En réaction ce dimanche matin 8 novembre 2020 à l'annonce de la victoire aux élections controversées des Etats-Unis, le Président iranien a affirmé qu'il s'agit d'une occasion qui s'ouvre à l'administration américaine pour réparer les erreurs du passé. 
"C'est une occasion pour que la prochaine administration américaine retourne sur la voie du respect des engagements et du droit international", a-t-il insisté.

S’attardant sur l’impératif de la réciprocité dans les accords plurilatéraux et les engagements multilatéraux, Hassan Rohani a déclaré que la République islamique d’Iran a toujours rempli sa part dans le respect des obligations.

Il a également réitéré sur le fait que « la RII considère l'interaction constructive avec le monde comme sa stratégie ».

"Grâce à sa résistance héroïque face à la guerre économique total des Américains, la Nation iranienne a su montrer que la politique dite pression maximale est condamné et voué à l'échec", a encore déclaré le Président. 
Réitérant à l'adresse des voisins de l'Iran, sur l'impératif de coopération et de synergie à l'échelle régionale, le Président Rohani a fini par plaider pour la promotion de la sécurité et de la paix dans la région. 

« Le moment est venu d'assister à la promotion de la sécurité et du développement dans la région et cela en vertu de la coopération et des synergies entre l'Iran et ses voisins, et de suivre la voie de la stabilité et de la croissance économique du pays avec autant de force et de rapidité que possible », a-t-il insisté.

Pourri dans sa vie politique, Donald Trump a été déclaré vaincu de l'élection présidentielle aux Etats-Unis par la plupart des médias américains, suite à la victoire en Pennsylvanie de son rival démocrate, Joe Biden, qui a permis à ce dernier de dépasser le seuil des 270 grands électeurs nécessaires pour ouvrir les portes de la Maison Blanche.

En plus de décrocher des bastions traditionnellement démocrates comme New York ou la Californie, l'ancien vice-président a fait basculer des États gagnés par Donald Trump en 2016 : le Michigan, la Pennsylvanie, le Wisconsin et, selon deux médias, l'Arizona.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 1 =