Khatibzadeh a démenti les allégations concernant la terreur d'un chef d'Al-Qaïda sur le territoire iranien

Téhéran (IRNA) - Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a démenti toute allégation concernant la terreur d'un chef d'Al-Qaïda sur le territoire iranien. Khatibzadeh a nié toute présence des membres de ce groupe terroriste en Iran.

Saeid Khatibzadeh en réponse à la question d'un journaliste au sujet de certains rapports publiés par des sources israéliennes et d'un récent rapport du New York Times alléguant l'assassinat d'un responsable d'Al-Qaïda en Iran, a nié fermement toute présence des membres de ce groupe terroriste en Iran.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a conseillé aux médias américains de ne pas tomber dans le piège des responsables américains et du régime sioniste dans les scénarios hollywoodiens.

"Les États-Unis n'ont évité aucune accusation contre la République islamique d'Iran dans le passé et cette approche est devenue une tendance permanente dans l'administration américaine actuelle et la Maison Blanche. De telles accusations sont dans le cadre du plan américain de l'iranophobie.", a ajouté Khatibzadeh.

Saeid Khatibzadeh a noté: "Le groupe terroriste d'Al-Qaïda est le résultat de la mauvaise politique des États-Unis et de ses alliés dans la région. Washington et Tel Aviv tentent de temps en temps de se soustraire à la responsabilité des activités criminelles de ce groupe en présentant l'Iran comme associé à de tels groupes en divulguant de fausses informations aux médias."

"Sans aucun doute, de telles accusations sont faites dans le contexte d'une guerre économique, sécuritaire et psychologique globale contre le peuple iranien, et les médias ne doivent pas être une plate-forme pour répandre des mensonges ciblés de la Maison Blanche contre l'Iran.", a précisé le porte-parole de la diplomatie iranienne.

D'après un rapport remonté de toute pièce de New York Times, des responsables des services de renseignement américains ont déclaré à ce journal qu'en août 2020 le numéro deux d'Al-Qaïda et sa fille (la veuve du fils de Ben Laden) ont été assassinés dans la rue Pasdaran à Téhéran par des agents israéliens à la demande des États-Unis !!!

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 8 =