17 nov. 2020 à 15:39
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84113811
0 Persons
Les soi-disant défenseurs des droits de l'homme privent l'Iran de médicaments (responsable)

Téhéran (IRNA)- Le vice-président et chef de la Fondation des martyrs et des affaires des anciens combattants, Saeed Ohadi, a déclaré mardi que les pays arrogants, les soi-disant défenseurs des droits de l’homme, ne laissent pas les anciens combattants iraniens accéder aux médicaments.

Ohadi a déclaré que la situation économique du pays était devenue vraiment difficile, ajoutant que l'Iran n'avait jamais été soumis à de telles sanctions de médicaments et de nourriture.

En mai 2018, les États-Unis se sont retirés de l'accord de longue date signé en 2015 entre l'Iran et les cinq membres permanents du CSNU plus l'Allemagne et ont rétabli toutes les sanctions supprimées par le Plan d'action global conjoint (JCPOA) et la RCSNU-2231.

Les États-Unis l'ont fait malgré toutes les objections formulées par les autres signataires de l'accord et les autres pays du monde. Le président américain Donald Trump a adopté une politique de pression maximale contre l'Iran et a imposé les sanctions les plus sévères au pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 2 =