19 nov. 2020 à 18:14
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84116442
0 Persons
L'Iran remet en question les doubles standards américains en matière de vérification nucléaire

Téhéran (IRNA)- Faisant référence au comportement des États-Unis à l'égard des activités nucléaires de l'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et du régime israélien, Kazem Gharibabadi a remis en question le double standard américain en matière de vérification nucléaire.

L'ambassadeur permanent de l'Iran auprès des organisations internationales basées à Vienne, Kazem Gharibabadi, a fait ces remarques lors d'une session en ligne sur la vérification et la surveillance en République islamique d'Iran à la lumière de la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le JCPOA sur le nucléaire iranien a créé un contexte clair et propice dans lequel le multilatéralisme gagnait en poids. Au cours des cinq dernières années, le Conseil des gouverneurs a été témoin de nombreuses déclarations élaborant sur les valeurs et les avantages du JCPOA pour le régime de non-prolifération, mais il ne faut pas ignorer le fait que l'accord comprend d'autres catégories essentielles d'engagements, à savoir la levée des sanctions et de leurs effets.

Comme il est envisagé dans l’accord sur le nucléaire {je cite}, «le JCPOA répond aux préoccupations de l’E3 / UE + 3, notamment par le biais de mesures globales assurant la transparence et la vérification.

Le JCPOA produira la levée complète de toutes les sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU ainsi que des sanctions multilatérales et nationales liées au programme nucléaire iranien, y compris des mesures d’accès dans les domaines du commerce, de la technologie, des finances et de l’énergie »{end of quote}.

Bien que l'administration américaine n'ait pas complètement respecté ses obligations, la situation s'est toutefois aggravée lorsque l'administration américaine a annoncé son retrait unilatéral du JCPOA le 8 mai 2018.

Cette même annonce et les mesures coercitives prises par l’administration américaine qui ont suivi et le manque de mise en œuvre pleine et effective des engagements des membres de l’UE / E3 consacrés dans le JCPOA pour remédier à la situation ont posé de graves problèmes à l’accord.

Si l'accord a été effectivement et pleinement mis en œuvre par l'Iran et a réussi à créer une coopération exemplaire entre l'Iran et l'Agence, il n'a pas été mis en œuvre du côté de la levée des sanctions, en particulier au cours des deux dernières années et demie.

Malheureusement, l’UE / E3 n’a pas non plus rempli ses engagements liés aux sanctions et ses engagements liés à la coopération nucléaire civile avec l’Iran au cours de cette période. Par conséquent, appeler l’Iran à honorer pleinement ses engagements tout en sachant que les avantages légitimes de l’Iran découlant de l’accord ne se sont pas concrétisés, n’est ni raisonnable ni pratique.

Il n’existe aucun moyen de justifier le retrait illégal des États-Unis et l’imposition de sanctions ainsi que ses actes ultérieurs et l’inaction de l’autre partie pour remédier à la situation, par conséquent, exagérant les niveaux auxquels l'Iran a dépassé les limites du JCPOA, agrandissant les activités de R & D de l'Iran et exprimant des préoccupations à cet égard, ne peuvent être considérés que comme des efforts pour assumer les responsabilités de non-exécution de leurs engagements au cours des deux dernières années et demie.

Dans quelle mesure les États-Unis sont-ils préoccupés par cette situation menaçante? Si les non-membres sont récompensés et être membre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires est un inconvénient, cela enverrait un signal diamétralement différent à ses Membres.

De même, dans quelle mesure les États-Unis sont-ils préoccupés par les normes de vérification effectuées par la KSA et les Émirats arabes unis, qui ont encore officiellement des SQP? S'ils sont honnêtes dans leurs affirmations concernant la mise en œuvre de normes de vérification élevées par les membres de l'Agence, comment pensent-ils de la mise en œuvre de ces normes de vérification dans d'autres régions du Moyen-Orient? Combien de fois ont-ils exprimé des inquiétudes à cet égard?

Cependant, la République islamique d’Iran n’estime aucune valeur aux bruits et aux affirmations infondées et démagogiques du régime américain et israélien, dont le principal objectif est de faire pression et de détourner l’Agence et les États membres de la réalisation de leurs intérêts politiques.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 1 =