24 nov. 2020 à 18:54
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84122613
0 Persons
Surmonter les sanctions, un chemin difficile mais «prometteur» (Leader)

Téhéran(IRNA)- Le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khameneï, s’attardant ce mardi sur les sanctions cruelles qui touchent notre pays a déclaré : « Le chemin pour surmonter les sanctions et les rendre inefficaces peut être difficile au début, mais la fin en est heureuse. « Si grâce à nos efforts et à notre détermination de tenir tête aux problèmes (provoqués par l’ennemi), nous arrivons à surmonter les sanctions, l’autre partie saisira l’inefficacité de ces sanctions, et finira par les abandonner progressivement», a-t-il promis.

S’exprimant à l’occasion d’une audience accordée ce mardi 24 novembre aux trois chefs de Pouvoirs exécutif, législatif et judicaire, et aux autres membres du Haut conseil de Coordination économique, le Leader de la Révolution se penche sur la question des sanctions en tant qu’une « réalité amère » pour dire : « C’est un crime perpétré par les États-Unis et leurs alliés européens contre la nation iranienne. Ils commettent ce crime contre la nation iranienne depuis de nombreuses années, mais ils l’ont intensifié au cours des trois dernières années. »

Insistant sur le fait qu’il ne faut pas s’accrocher à un espoir d’une ouverture (diplomatique) depuis l’extérieure, l’Ayatollah Seyyed Ali Khameneï a poursuivi : « Ceux (pays occidentaux), en qui certains ont mis leur espoir, agissent avec l’hostilité contre nous. D’autant plus que leur situation interne n'est pas du tout claire, et les troubles récents dont ils font l’objet ne leur permettent pas d’intervenir et de prendre position (efficacement) sur les questions internationales. On ne peut pas donc compter sur leurs paroles et planifier »

Evoquant la récente position anti-iranienne de la troïka européenne (France, Royaume-Uni, Allemagne), cosignataires du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), enfermée dans leur « verbiage », l’Ayatollah Khamenei a conclu : « La situation aux États-Unis n'est pas claire et les Européens prennent perpétuellement position contre l'Iran. Ils nous somment de ne pas interférer dans la région, alors qu'ils ont eux-mêmes une grosse part de fausse ingérence dans les affaires régionales. Au moment où la Grande-Bretagne et la France sont détentrices de missiles nucléaires les plus destructeurs et que l'Allemagne est sur la voie de l’atteindre, ils nous demandent de ne pas avoir de missiles même un type ordinaire ! En quoi cela vous regarde-t-il ? Vous devriez en premier lieu vous corriger vous-mêmes avant toute déclaration ! »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 0 =