1 déc. 2020 à 19:37
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84131661
0 Persons
L'UE qualifie d'«acte criminel» l'assassinat d'un scientifique iranien de haut niveau

Téhéran (IRNA)- L'assassinat récent du physicien iranien Mohsen Fakhrizadeh est un acte criminel et n'empêchera pas Téhéran de «devenir nucléaire», a déclaré mardi le haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell.

La semaine dernière, Fakhrizadeh, le chef du centre d'innovation du ministère iranien de la Défense, a été tué dans une attaque près de la ville d'Absard, dans le nord de l'Iran. Téhéran a déclaré qu'il y avait des signes de l'implication d'Israël dans l'assassinat.

«Ce [meurtre de Fakhrizadeh] était un acte criminel… Je suis désolé de le dire, mais ce n'est pas ainsi que vous résolvez les problèmes. Nous n'allons pas empêcher l'Iran de devenir nucléaire en tuant les experts en science nucléaire, et il y a des gens qui ne veulent pas que le JCPOA [Plan d'action global commun] revienne, et nous travaillons depuis ces années pour maintenir l'accord en vie malgré le retrait américain», a déclaré Borrell lors d'un débat en ligne avec ses prédécesseurs, Federica Mogherini et Javier Solana, surnommé «L'UE dans un monde en mutation».

Borrell a également souhaité que l'Union européenne soit en mesure de persuader les États-Unis de revenir à l'accord sur le nucléaire et l'Iran de revenir au plein respect des responsabilités nucléaires telles qu'envisagées par le JCPOA.

Le diplomate a ajouté qu'une date pour la prochaine réunion du JCPOA avait déjà été fixée et qu'elle se tiendrait avant Noël.

«Et nous ferons tout ce que nous pouvons pour faire de cet accord un fournisseur de sécurité pour toute la région», a souligné M. Borrell.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 8 =