3 déc. 2020, 23:49
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84134288
0 Persons
L'Iran demande à l’AIEA de condamner l'assassinat du martyr Fakhrizadeh

Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur et représentant permanent d'Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a envoyé une lettre au directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, appelant à une condamnation claire et inconditionnelle de l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, l'éminent scientifique iranien du secteur nucléaire et de la défense.

L'assassinat du Dr Mohsen Fakhrizadeh est une continuation des actes terroristes qui ont commencé il y a dix ans avec l'assassinat de nombreux scientifiques nucléaires iraniens dans les années 2010, 2011 et 2012, ce qui nécessite l'attention appropriée de la communauté internationale et des organisations internationales compétentes, lit-on sur le message de Gharibabadi.

La République islamique d'Iran attend fermement de l'Agence internationale de l'énergie atomique qu'elle condamne cet acte terroriste de manière transparente et inconditionnelle. Elle devrait également condamner l'assassinat de scientifiques nucléaires et le sabotage des installations nucléaires pacifiques d'un membre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

L'ambassadeur iranien a indiqué qu'immédiatement après l'assassinat du premier scientifique nucléaire iranien en 2010, la République islamique d'Iran a vivement protesté, dans une lettre adressée au directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique à l'époque, pour que les noms de ses scientifiques et experts soient publiés dans les rapports de l'Agence internationale de l'énergie atomique, en raison des activités connexes.

Le diplomate iranien a déclaré que l'Agence internationale de l'énergie atomique devrait terminer la publication inutile d'informations détaillées sur le programme nucléaire iranien dans ses rapports.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha