6 déc. 2020, 11:13
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84136610
0 Persons

Tags

L'approche contradictoire de l'Europe face au JCPOA

Téhéran (IRNA) - La France et l'Allemagne, qui semblaient être les principaux défenseurs du maintien de l'accord nucléaire avec l'Iran, ont récemment appelé à la réforme du JCPOA pour ramener les États-Unis à cet accord, mais ces deux pays restent muets sur le non-respect des engagements européen et américain dans le cadre du JCPOA.

Les Européens reconnaissent que le JCPOA est une réalisation majeure dans le monde de la diplomatie et de la politique étrangère. Ils espéraient que cet accord stabilise la région, depuis longtemps en crise, afin qu'ils puissent reprendre leur commerce extérieur avec les pays de la région, y compris avec l'Iran. L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne ont été des acteurs clés dans les longues négociations qui ont abouti à l'accord nucléaire après 12 ans.

Cependant, le retrait unilatéral des États-Unis en 2018 (moins de trois ans après la signature du JCPOA) et le retour des sanctions économiques, en plus de détruire la confiance de l'Iran en l'Occident, sont devenus une excuse pour que les Européens se retirent de leurs engagements sous la pression de Washington. Depuis que l'administration Trump s'est retirée du JCPOA, la Troïka européenne a toujours parlé de la nécessité de maintenir l'accord de Vienne et de ramener les États-Unis à leurs engagements au titre de cet accord international, mais leurs demandes sont restées juste dans la phase verbale et ces trois pays européens n'ont rien fait pour améliorer la situation.

À la suite de la répression américaine contre le peuple iranien, les institutions financières et économiques européennes ont renié leurs engagements envers leurs partenaires iraniens et se sont jointes aux pressions américaines. Par exemple, l'on peut citer le refus des banques européennes de transférer de l'argent vers et depuis l'Iran.

Certes, ceux qui n’ont pas réussi à maintenir l’ordre et qui ont resté silencieux face aux actes illégaux et unilatéraux des États-Unis payeront un prix très cher pour cette erreur, étant donné que la sécurité du Moyen-Orient est liée à la sécurité européenne, et en effet, en soutenant le JCPOA, les Européens pouvaient garantir leur sécurité future.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha