« Fraternelles» et «stratégiques», c’est ainsi que qualifie le Président Rohani les relations Téhéran-Damas

Téhéran (IRNA) – Recevant ce mardi matin le ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Meqdad, à Téhéran, le Président Hassan Rohani a qualifié de « fraternelles » et de « stratégiques » les relations Téhéran-Damas et déclaré: « La lutte contre les occupants sionistes et le terrorisme est l'objectif commun des deux nations iranienne et syrienne ».

Lors d'une rencontre ce mardi 8 décembre avec le Chef de la diplomatie syrienne, Fayçal Meqdad, Hassan Rohani a exprimé ses condoléances pour le décès du feu ministre syrien des A.E., Walid Mouallem.

« Les relations entre Téhéran et Damas ont été établies après la victoire de la Révolution islamique d'Iran et pendant que le défunt Imam Khomeini et M.Hafez Assad étaient en vie et aujourd'hui, avec la volonté et la décision des autorités des deux pays, ces relations continuent de s’élargir et de se renforcer », a indiqué le Président iranien.

Soulignant que la République islamique d'Iran sera toujours aux côtés du peuple et du gouvernement syriens, Hassan Rohani a ajouté : « Fermement décidée, la République islamique d'Iran continuera de soutenir le gouvernement et le peuple syriens en tant qu'allié stratégique. Nous resterons aux côtés de la Syrie jusqu'à la victoire finale », a-t-il ponctué.

Qualifiant d’ « objectif commun » des deux nations iranienne et syrienne, la confrontation avec les occupants sionistes et le terrorisme, le Chef du pouvoir exécutif iranien a poursuivi : « Il ne fait aucun doute que nous devons continuer à résister jusqu'au bout du chemin et à l’éradication des terroristes. »

Faisant référence à la décision de Donald Trump, bon ami d’Israël, d'annexer une partie de la Syrie à l' « ennemi sioniste », Hassan Rohani a déclaré : « Nous devons affronter les occupants sionistes jusqu'à la libération des territoires occupés, y compris le Golan. »

S’agissant des relations diplomatiques, M.Rohani a précisé : « La République islamique d'Iran sera toujours aux côtés du gouvernement syrien sur plan politique et, à cet égard, elle considère utile le processus de paix intersyrien d'Astana, qui est pour la sauvegarde des intérêts et de l'intégrité territoriale de la Syrie. »

« Sérieux à cette fin, Téhéran donnera suite à ce processus », a-t-il insisté.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha