12 déc. 2020, 11:02
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84143694
0 Persons
L'anti-révolutionnaire Zam exécuté pour des crimes contre la sécurité nationale

Téhéran (IRNA) - Rouhollah Zam, après avoir été jugé par le tribunal révolutionnaire et condamné à mort à cause des crimes la sécurité nationale et l'espionnage au profit des services de renseignements étrangers, a été pendu le 12 décembre 2020.

Il y a plus d'un mois, la Cour suprême a entendu l'affaire de Rouhollah Zam, et a confirmé la sentence du tribunal révolutionnaire concernant la peine capitale pour le directeur de la chaîne Amad News.

Le lundi 14 octobre 2019, le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) a annoncé dans un communiqué que Ruhollah Zam, le chef de la chaîne contre-révolutionnaire Amad News (sur la messagerie Telegram) a été arrêté dans le cadre d'une opération de renseignement par le service de renseignement du CGRI.

Le condamné avait commis, entre 2016 et 2019, des crimes contre la sécurité intérieure et extérieure du pays, répandu largement des mensonges et du discours de haine, contribué à la destruction et aidé à perturber le système économique iranien.

La fondation et la gestion des chaînes anti-révolutionnaires "Amad News" et "Sédayé Mardom" dans le but de perturber la sécurité intérieure et extérieure du pays, l'espionnage pour le service de renseignement de l'un des pays de la région, l'espionnage au profit du service de renseignement français de 2018 jusqu'à son arrestation, la coopération avec le gouvernement américain contre l'État de la République islamique d'Iran, le complot en vue de commettre des crimes contre la sécurité intérieure et extérieure du pays figuraient parmi les charges retenues contre Rouhollah Zam.

Le condamné avait commis, entre 2016 et 2019, des crimes contre la sécurité intérieure et extérieure du pays, répandu largement des mensonges et du discours de haine, contribué à la destruction et aidé à perturber le système économique iranien.

La fondation et la gestion des chaînes anti-révolutionnaires "Amad News" et "Sédayé Mardom" dans le but de perturber la sécurité intérieure et extérieure du pays, l'espionnage pour le service de renseignement de l'un des pays de la région, l'espionnage pour le service de renseignement français de 2018 jusqu'à son arrestation, la coopération avec le gouvernement américain contre l'État de la République islamique d'Iran, le complot en vue de commettre des crimes contre la sécurité intérieure et extérieure du pays figuraient parmi les charges retenues contre Rouhollah Zam.

La participation à des activités de propagande contre l'État de la République islamique d'Iran au profit de groupes et organisations opposés à l'État, la coopération avec la chaîne anti-révolutionnaire Saham dans le but de perturber la sécurité intérieure et extérieure du pays, la participation à l'incitation des gens à la guerre et au meurtre en janvier 2017, la participation à la collecte d'informations classifiées dans le but de perturber la sécurité du pays, la participation à la diffusion de mensonges et de diffamation à grande échelle, les insultes au caractère sacré de l'islam, l'acquisition de biens par des moyens illégitimes, et des plaintes des personnes physiques et morales constituent des autres parties des crimes commis par le directeur de la chaîne Telegram Amad News.

Au cours de six audiences judiciaires, le tribunal révolutionnaire a considéré treize des chefs d'accusation susmentionnés comme des affaires de "Corruption sur terre" et a prononcé une condamnation à mort, qui a été exécutée ce matin.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha