13 déc. 2020, 15:15
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84145593
0 Persons
L'Iran convoque l'envoyé allemand au sujet de la sympathie de l'UE pour un propagandiste exécuté

Téhéran (IRNA)- Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur d'Allemagne à Téhéran après que l'Union européenne ait exprimé sa profonde sympathie pour l'ancien administrateur d'un site Web anti-Iran, qui a été exécuté plus tôt pour un crime passible de la peine de mort en vertu de la loi iranienne. L’envoyé a été appelé dimanche et informé de la protestation de la République islamique contre la déclaration très sympathique du bloc un jour plus tôt en faveur de Rouhollah Zam.

La déclaration européenne a condamné l’exécution de Zam «dans les termes les plus forts», a suggéré que Téhéran avait violé le droit du condamné à une procédure régulière et a accusé le pays d’utiliser des «aveux télévisés» forcés. Le ministère allemand des Affaires étrangères a exprimé séparément son «choc» sur les circonstances entourant la condamnation de Zam et, ce qu'il a décrit comme, son «enlèvement à l'étranger». Zam, qui dirigeait le site Web contre-révolutionnaire Amad News, a été pendu samedi après que la Cour suprême iranienne a confirmé une condamnation à mort prononcée par la Cour de la révolution islamique en juin.

Le tribunal a prononcé la sentence après l'avoir reconnu coupable de corruption sur terre, entre autres crimes. Son site Web, Amad News, diffuserait fébrilement du contenu incriminant contre l'establishment islamique iranien et insulterait le caractère sacré des musulmans iraniens.

Zam a été arrêté pour la première fois en octobre 2019 par l'Organisation des renseignements de l'Iran's Islamic Revolution Guards Corp (IRGC).

Son arrestation avait été rendue possible grâce à une opération de renseignement méticuleuse qui consistait à déjouer les services de renseignement de certains pays occidentaux, notamment la France, pour laquelle il avait l'habitude d'espionner.

Le ministère des Affaires étrangères doit également convoquer le chef de la représentation diplomatique de la France en République islamique au sujet de la désignation antérieure par Paris de l’exécution comme «acte barbare et inacceptable».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha